Crioc: les résultats des audits connus ce lundi

15/06/12 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Le Vif

Les audits internes sur la gestion des ressources humaines et la qualité des enquêtes sont bouclés. L'audit demandé par le ministre de l'Economie n'est, en revanche, pas encore prêt. Or la négociation du nouveau contrat de gestion en dépend.

Crioc: les résultats des audits connus ce lundi

© Gaëtan Nerinck/Huma

Le conseil d'administration du Crioc (Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs) se réunira ce 18 juin. Le moment pourrait être délicat : à l'ordre du jour figurent notamment les présentations, par deux bureaux de consultants distincts, des résultats des audits réclamés par les administrateurs à la suite de l'enquête du Vif/L'Express sur divers dysfonctionnements au sein du Centre.

La firme anversoise Kite Consultants a terminé son audit, consacré à la gestion des ressources humaines, il y a quelques jours. Pour l'étayer, Jürgen Tanghe, son directeur général, a notamment rencontré le patron du Crioc, Marc Vandercammen, les membres du conseil d'administration, ainsi qu'une vingtaine de salariés du Centre (sur une bonne trentaine), représentatifs de tous les services. Ceux-ci ont été écoutés et interrogés, sur la base d'une grille d'analyse prédéfinie, à propos des pratiques de la maison en matière de gestion du personnel.

De son côté, René Patesson, Directeur du Centre de psychosociologie de l'Opinion de l'ULB mais intervenant ici à titre personnel, présentera les conclusions du deuxième audit, consacré aux méthodes de recherche appliquées par le Crioc. Son rapport final écrit, étayé, relu et vérifié ne sera toutefois remis que dans une petite quinzaine de jours. Pour mener à bien son travail, ce spécialiste a demandé la liste exhaustive des enquêtes réalisées par le Crioc depuis 2010. Il en a retenu une dizaine, pour lesquelles il a obtenu toutes les données nécessaires. En exploitant lui-même ces données au moyen des outils informatiques ad hoc, René Patesson a obtenu des résultats qu'il a ensuite comparés à ceux du Crioc.

La teneur des conclusions de ces deux audits est réservée au conseil d'administration.

Quant au troisième audit, réalisé par la firme KPMG et demandé par le ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte, il a pris quelque retard et n'est pour l'instant pas bouclé. Tant que cet audit n'est pas terminé, la négociation entre le Crioc et le pouvoir de tutelle sur un nouveau contrat de gestion ne peut commencer. Ce contrat de gestion, qui prévoit notamment le versement annuel, par le SPF Economie, de quelque 1,7 million d'euros par an, a été suspendu par le ministre en avril dernier. Le préavis qui y est lié viendra à échéance en septembre prochain.

Laurence van Ruymbeke

En savoir plus sur:

Nos partenaires