CRIOC : les autorités wallonnes s'interrogent à leur tour

29/02/12 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

Le ministre wallon de l'Environnement Philippe Henri a convoqué en urgence une réunion du comité d'accompagnement, qui veille sur l'accord conclu entre le CRIOC et les autorités wallonnes, pour le 8 mars prochain. Il a parallèlement demandé à son administration un rapport sur l'utilisation de la subvention de quelque 165 000 euros attribuée chaque année au Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs.

CRIOC : les autorités wallonnes s'interrogent à leur tour

© Image Globe

Après l'enquête du Vif/L'Express, mettant en cause la qualité des enquêtes réalisées par le Crioc ainsi que sa gestion, le ministre wallon de l'Environnement Philippe Henri a convoqué en urgence une réunion du comité d'accompagnement, qui veille sur l'accord conclu entre le CRIOC et les autorités wallonnes, pour le 8 mars prochain. Il a parallèlement demandé à son administration un rapport sur l'utilisation de la subvention de quelque 165 000 euros attribuée chaque année au Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs.

En vertu d'une convention-cadre signée en mars 2011, le CRIOC est en effet chargé d'effectuer, pour le compte du cabinet Henri, des missions de recherche et d'analyse des comportements des consommateurs, notamment en matière d'éco-consommation, de gestion préventive des déchets ou de lutte contre les incivilités environnementales.

Moyennant un préavis de six mois, rappelle le porte-parole du cabinet, et après avis du comité d'accompagnement, les autorités wallonnes peuvent suspendre cette collaboration "si le CRIOC n'effectue pas correctement ses missions."

Le cabinet de l'Environnement s'interroge entre autres sur l'importance des frais généraux réclamés par le CRIOC, à hauteur de 23 % de la subvention totale. Les conventions signées avec d'autres organismes, comme Inter Environnement Wallonie, l'Union des villes et des communes de Wallonie ou le réseau éco-conso génèrent, elles, des frais généraux compris entre 12 et 17 %.

Le comité d'accompagnement se compose d'un représentant du cabinet Henri, d'un autre du cabinet du ministre-président Rudy Demotte, de membres de l'administration et de deux personnes déléguées par le CRIOC.

Le ministre-président Rudy Demotte sera par ailleurs interpellé au Parlement wallon, ce mercredi après-midi, sur ce dossier.

L.V.R.

En savoir plus sur:

Nos partenaires