Criminalité au plus bas en 15 ans - L'augmentation des PV pour trafic d'armes sans doute liée aux dossiers terrorisme

05/07/16 à 15:10 - Mise à jour à 15:10

Source: Belga

(Belga) L'augmentation du nombre de procès-verbaux liés au trafic d'armes est sans doute dû aux différents dossiers terrorisme de 2015 et aux nombreuses enquêtes ouvertes dans ce cadre, indique le ministre de la Justice Koen Geens dans une réaction à la baisse du nombre de faits criminels enregistrés par la police.

Criminalité au plus bas en 15 ans - L'augmentation des PV pour trafic d'armes sans doute liée aux dossiers terrorisme

Criminalité au plus bas en 15 ans - L'augmentation des PV pour trafic d'armes sans doute liée aux dossiers terrorisme © BELGA

Bien que le nombre de faits enregistrés en 2015 aient globalement baissé de 7,7% par rapport à l'année précédente, le trafic d'armes a connu une augmentation de plus de 50%. Le ministre Geens souligne que 2015 a été le théâtre de l'attentat contre Charlie Hebdo, du démantèlement de la cellule terroriste de Verviers, de l'attentat avorté dans le Thalys et des attentats du 13 novembre à Paris. Lors d'enquêtes sur des faits de terrorisme on découvre souvent des armes. En outre, plus de PV ne signifient pas nécessairement que la criminalité a augmenté en cette matière. Des enquêtes plus nombreuses et plus efficaces donnent une lutte plus efficace, rappelle le ministre. Koen Geens relève aussi la diminution de faits liés au trafic d'êtres humains. La loi en la matière a été durcie récemment, avec des amendes pouvant aller jusqu'à 100.000 euros et des peines de prison allant jusqu'à 15 ans. Les chiffres montrent aussi que la crise des réfugiés a engendré une augmentation des infractions au sein du phénomène de la traite des êtres humains. Depuis avril, la tentative de traite est punissable aussi. (Belga)

Nos partenaires