Création d'une "académie belge du renseignement"

23/01/15 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Belga

Les ministres de la Justice et de la Défense, Koen Geens et Steven Vandeput, ont porté vendredi sur les fonts baptismaux une "académie" chargée de dispenser une formation commune aux analystes des deux services de renseignements belges, la Surêté de l'Etat et la Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) dépendant de la Défense.

Création d'une "académie belge du renseignement"

© Dieter Telemans, ImageDesk

Cette "Belgian Intelligence Academy" (BIA) sera "virtuelle" en ce sens qu'elle n'engendrera aucun coût supplémentaire ni en personnel, ni en bâtiment, a expliqué à la presse le "patron" du SGRS, le lieutenant-général Eddy Testelmans, à l'issue de la signature d'un protocole d'accord entre les deux ministres de tutelle. Cette BIA permettra d'offrir une formation commune et structurée à l'ensemble du personnel des deux services, dont l'un est compétent pour la sécurité du territoire belge et l'autre s'intéresse plutôt à l'étranger - et en particulier sur les théâtres d'opération où sont déployées des troupes belges. "Il est important qu'ils (ces analystes) travaillent selon la même méthodologie", a ajouté le général Testelmans. Son homologue civil, Jaak Raes, a pour sa part précisé que les cours communs pourraient débuter après le recrutement de nouveaux analystes pour les deux services, qui est toutefois compliqué par les économies budgétaires imposées à tous les départements fédéraux. "Des exceptions sont toutefois possibles" en présentant un dossier au Conseil des ministres, ont souligné MM. Geens (CD&V) et Vandeput (N-VA).

Nos partenaires