Crash du Boeing de flydubai: la Russie privilégie la piste de l'erreur humaine

08/04/16 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Belga

(Belga) Les pilotes du Boeing de la compagnie flydubai, qui s'est écrasé en mars dans le sud de la Russie, faisant 62 morts, n'ont pas été en mesure de redresser l'avion lorsqu'il a piqué vers le sol avant le crash, selon les résultats préliminaires de l'enquête publiée vendredi.

Crash du Boeing de flydubai: la Russie privilégie la piste de l'erreur humaine

Crash du Boeing de flydubai: la Russie privilégie la piste de l'erreur humaine © BELGA

Le Boeing 737-800 de la compagnie émiratie, qui effectuait un vol en provenance de Dubaï, en était à sa seconde tentative d'atterrissage dans de mauvaises conditions de visibilité quand il s'est écrasé le 19 mars dans une énorme boule de feu à l'aéroport de Rostov-sur-le-Don. L'accident s'est produit lorsque l'équipage a décidé d'abandonner l'atterrissage et de faire reprendre de l'altitude à l'avion, avant de changer soudainement d'avis, a indiqué dans son rapport préliminaire le Comité intergouvernemental d'aviation (MAK), qui enquête sur tous les accidents aériens en Russie. A une altitude de 900 mètres, le pilote, qui a arrêté le système de pilotage automatique, a brusquement poussé le manche vers l'avant en provoquant une "descente énergique" de l'appareil. "Les actions ultérieures de l'équipage n'ont pas permis d'éviter une collision de l'avion avec le sol", constate le rapport. "La collision s'est produite à une vitesse dépassant 600 km par heure, à un angle supérieur à 50 degrés", précise-t-il. (Belga)

Nos partenaires