Crash Airbus A320: de nombreuses compagnies aériennes imposent désormais deux personnes dans le cockpit

27/03/15 à 07:10 - Mise à jour à 11:49

Source: Belga

Suite au crash de l'Airbus A320 Germanwings, de nombreuses compagnies aériennes ont annoncé jeudi un changement de leurs procédures pour imposer désormais la présence en permanence de deux personnes dans le cockpit.

Crash Airbus A320: de nombreuses compagnies aériennes imposent désormais deux personnes dans le cockpit

© Belga Image

Cette nouvelle exigence fait suite aux informations diffusées le même jour par les autorités françaises selon lesquelles le copilote de l'A320 de Germanwings qui s'est écrasé mardi dans le sud-est de la France, tuant 150 personnes, a délibérément provoqué l'accident après avoir empêché le pilote de regagner le cockpit d'où il était sorti. "Quand un occupant quittera le cockpit, il faudra désormais que deux personnes s'y trouvent", a déclaré Thomas Hesthammer, le responsable des opérations de vol de Norwegian, la troisième compagnie low cost européenne.

"On discute de cela depuis longtemps mais cet épisode a accéléré les choses", a expliqué M. Hesthammer. Il a dit s'attendre à une mise en place de la mesure à partir de vendredi, après le feu vert de l'Administration norvégienne de l'aviation civile. Celle-ci a réagi de manière positive. "Pour autant que leur demande respecte le cadre réglementaire en vigueur aujourd'hui, et c'est le cas, il n'y a pas de raison pour que nous ne la traitions pas rapidement", a déclaré un responsable du régulateur aérien, Frode Lenning.

À l'heure actuelle, la réglementation européenne n'impose pas la présence continue de deux personnes dans le cockpit quand un de ses occupants, le pilote ou le copilote, doit s'absenter, pour se rendre aux toilettes par exemple. Seule l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) est habilitée à rendre cette pratique obligatoire sur le continent.

"Rien n'empêche une compagnie de mettre en place une procédure propre qui soit plus sévère que le cadre réglementaire", a fait valoir M. Lenning.

Icelandair a adopté les mêmes mesures que Norwegian jeudi. "C'est dû aux informations que nous avons reçues au sujet de l'accident en France", a indiqué un porte-parole, Gudjon Arngrimsson.

La compagnie finlandaise Finnair appliquait, pour sa part, déjà cette mesure. "Le manuel prévoit déjà deux personnes en permanence dans le cockpit. Si un pilote veut s'absenter, un autre membre de l'équipage doit obligatoirement venir", a expliqué une porte-parole, Päivyt Tallqvist. Elle n'a pas pu préciser depuis quand cette mesure était en vigueur.

Les raisons pour lesquelles le copilote allemand de l'A320 a précipité l'appareil contre un massif des Alpes restent inconnues deux jours après l'accident. Mais selon les enquêteurs français et le ministre allemand de l'Intérieur, aucun indice ne laisse penser à un acte terroriste.

L'enregistrement des dernières minutes du vol laisse entendre que le pilote tente par tous les moyens de revenir dans le cockpit protégée par une porte blindée, mais que le copilote ignore ses appels.

Deux personnes dans le cockpit

La fédération allemande du secteur aérien (BDL) a annoncé jeudi soir, de son côté, vouloir à l'avenir imposer la règle des deux personnes dans le cockpit, à la suite du crash de l'A320 de Germanwings.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole de cette fédération qui représente les acteurs économiques du secteur aérien, a "confirmé" cette annonce faite par le président de la fédération, Matthias von Randow.

Dans une interview à la chaîne publique ARD, Carsten Spohr, patron de Lufthansa, maison-mère de la compagnie low cost Germanwings, a déclaré qu'une réunion consacrée aux "moyens qui peuvent à court terme, permettre d'augmenter la sécurité" à bord des appareils, devait avoir lieu vendredi.

A cette réunion doivent participer les représentants des grandes compagnies aériennes allemandes, de l'"Office fédéral du transport aérien" (LBA) et les "autorités", a-t-il indiqué.

L'introduction de la règle des deux personnes à l'intérieur du cockpit sera au menu des discussions, a-t-il ajouté, selon la chaîne ARD.

Le jeune copilote allemand de l'Airbus A320 de la Germanwings semble avoir délibérément fracassé son avion sur une montagne des Alpes, une révélation des autorités françaises qui a provoqué jeudi la stupéfaction en Europe.

Thomas Cook renforce ses règles de sécurité dans le cockpit

Le tour-opérateur belge Thomas Cook imposera, à court terme, la présence permanente de deux membres de l'équipage dans le cockpit de ses avions. Une mesure visant à éviter une nouvelle catastrophe aérienne à l'image du crash du vol de Germanwings. Il s'agit d'installer une hôtesse ou un steward dans la cabine de pilotage pendant l'absence d'un des pilotes, afin qu'il y ait toujours deux personnes dans le cockpit. Jetairfly et Brussels Airlines n'ont pas encore adapté leur règlementation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires