Crash aérien en Colombie - Le plan de vol de Chapecoense modifié, une escale imposée

29/11/16 à 19:38 - Mise à jour à 19:40

Source: Belga

(Belga) L'équipe brésilienne de Chapecoense, décimée dans un crash d'avion en Colombie mardi, voulait initialement prendre un vol direct jusqu'à Medellin, mais a été contrainte de changer d'avion à Santa Cruz, en Bolivie, pour des raisons légales, a indiqué mardi l'Agence d'aviation civile brésilienne (ANAC).

Crash aérien en Colombie - Le plan de vol de Chapecoense modifié, une escale imposée

Crash aérien en Colombie - Le plan de vol de Chapecoense modifié, une escale imposée © BELGA

Chapecoense, qui voyageait à Medellin pour y disputer la finale de la Copa sudamericana, envisageait de prendre un vol direct de la compagnie bolivienne Lamia au départ de l'aéroport Guarulhos de Sao Paulo. Mais le trajet n'a pas été autorisé en raison des accords internationaux en vigueur, qui établissent que, dans le cas présent, la compagnie aérienne soit brésilienne ou colombienne, a expliqué l'ANAC. "La demande a été refusée sur la base du Code aéronautique brésilien et de la Convention de Chicago, qui fixent les accords de services aériens entre pays tiers. L'accord avec la Bolivie, pays d'origine de la compagnie aérienne Lamia, ne prévoit pas d'opérations comme celle demandée", a-t-elle détaillé dans un communiqué. Dans ces conditions, les 72 passagers qui composaient la délégation de Chapecoense ont pris un premier vol jusqu'à Santa Cruz, opéré par une autre compagnie bolivienne, BOA. Une fois à Santa Cruz, ils ont ensuite embarqué dans l'avion de Lamia qui s'est écrasé dans une zone montagneuse à une cinquantaine de kilomètres de Medellin, faisant 75 morts sur les 81 personnes à bord (dont neuf membres d'équipage). La finale aller de la Copa sudamericana (équivalement de l'Europa League), contre l'Atletico Nacional, était programmée mercredi. (Belga)

Nos partenaires