Cours de philosophie et citoyenneté - Le Centre d'Action laïque dénonce une ingérence du clergé dans l'enseignement public

10/06/16 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Belga

(Belga) Le Centre d'Action laïque (CAL) a dénoncé vendredi une "ingérence" du clergé dans l'enseignement public après la lettre des évêques francophones de Belgique appelant les parents de l'enseignement officiel dont un enfant suit le cours de religion catholique à ne pas le déserter.

"À quel titre tentent-ils d'influencer les parents d'un réseau que ces derniers ont précisément choisi pour ne pas dépendre de la volonté du clergé?", s'interroge le CAL. "Jamais le mouvement laïque ne se serait permis de contacter les parents du libre confessionnel sur des questions convictionnelles", ajoute-t-il. Dans Le Soir, le porte-parole des évêques, Tommy Scholtès indique vendredi que l'invitation (à continuer à suivre le cours de religion catholique) sera diffusée via les inspecteurs, les professeurs de religion catholique et même via l'Ufapec (l'association des parents du libre catholique). Or, le futur cours de citoyenneté, censé être neutre, pourra être donné par des professeurs de morale et de religion. "Voici que les professeurs de religion catholique, peut-être appelés à donner demain un cours de citoyenneté supposé neutre, s'érigent en dispensateurs de la bonne parole épiscopale. De qui se moque-t-on?", fustige le CAL. Celui-ci s'étonne du "silence" de la ministre cdH de l'Education Marie-Martine Schyns face à une "violation pure et simple de la séparation des Eglises et de l'Etat", alors même que la Fédération des associations de parents de l'Enseignement officiel (FAPEO) avait été convoquée, elle, par le cabinet de son prédécesseur Mme Milquet pour violation "des règles du droit scolaire" pour avoir simplement appelé son public-cible à demander la dispense du "cours philosophique" (morale/religion). A partir de la prochaine rentrée scolaire, une heure de cours de morale/religions disparaîtra dans l'enseignement primaire officiel au profit d'une heure de philosophie et citoyenneté. Les élèves peuvent toutefois demander la dispense pour la deuxième heure de morale/religions. Deux heures de philosophie et citoyenneté sont alors prévues. Le système sera étendu au secondaire à partir de 2017. (Belga)

Nos partenaires