Cours de philosophie et citoyenneté - La plénière du Parlement approuve l'extension du cours au secondaire dès septembre

18/07/17 à 19:30 - Mise à jour à 19:32

Source: Belga

(Belga) Malgré l'appel d'une partie des enseignants concernés à reporter d'un an l'application de la réforme, la plénière du parlement de la Fédération a approuvé mardi soir l'extension du cours de philosophie et de citoyenneté (CPC) à tout l'enseignement secondaire officiel dès la rentrée de septembre prochain.

La majorité (en sursis) PS-cdH a en effet adopté un ultime décret fixant différents éléments d'opérationnalisation du nouveau cours qui remplacera dès septembre une des deux heures de morale ou religions dispensées jusqu'ici. Quelque 140.000 élèves du secondaire sont concernés par l'extension du nouveau cursus. Les jeunes qui le souhaiteront pourront demander à être dispensés de l'heure résiduelle de morale ou religion au profit d'une seconde heure hebdomadaire de CPC. Vu les grands problèmes organisationnels rencontrés l'année passée lors de l'introduction du nouveau cours dans le primaire, nombre d'enseignants du secondaire redoutent de vivre ces mêmes difficultés, raison pour laquelle ils demandaient un report de la réforme. Mais en raison de la situation politique actuelle dans les entités francophones, et pour éviter le maintien de l'EPA (le "cours de rien") une année supplémentaire, PS et cdH ont toutefois décidé d'aller de l'avant, tout en reconnaissant à demi-mots s'attendre à des difficultés pratiques en septembre. Pour y remédier, et sur proposition d'Ecolo, la ministre de l'Education, Marie-Martine Schyns (cdH), a accepté que la commission Education du Parlement puisse, dès la rentrée, analyser rapidement des aménagements. "S'il y a des problèmes, je m'engage à chercher des pistes d'améliorations", a promis mardi Mme Schyns lors du débat. Critiques sur les conditions de mise en oeuvre de la réforme, MR, Ecolo, DéFi et PTB se sont abstenus. (Belga)

Nos partenaires