Corps de sécurité: seul un transfert vers la police fédérale est sur la table

21/12/15 à 20:30 - Mise à jour à 20:30

Source: Belga

(Belga) Contrairement à ce qu'a affirmé la CSC Services publics à l'agence Belga, le ministre de la Justice, Koen Geens, n'envisage pas que le Corps de sécurité puisse remplacer les agents pénitentiaires lorsqu'ils sont en grève, indique lundi soir sa porte-parole, Davine Dujardin. Le ministre songe uniquement à transférer les membres de ce Corps de sécurité vers une unité spéciale de la police fédérale. Cette piste doit être débattue mardi en conseil des ministres restreint, précise Mme Dujardin.

Actuellement, le Corps de Sécurité est notamment responsable du transfert des détenus et de la sécurité dans les palais de justice. Il dépend du SPF Justice. Alors que sa privatisation a été évoquée, Koen Geens préfère en transférer les membres vers la police fédérale, selon sa porte-parole. "Cela aurait plusieurs avantages pour le Corps de sécurité lui-même, notamment plus de clarté et d'unité de commandement." "Ce dossier est séparé de celui des prisons", insiste Davine Dujardin. "Je persiste et signe. La porte-parole n'était pas présente à la réunion de vendredi. Et le ministre a bien donné, comme exemple des missions qui pourraient être confiées au Corps de sécurité, le remplacement des agents pénitentiaires en grève", réagit Stéphane Deldicque, secrétaire permanent de la CSC Services publics. "Je me doute qu'il ne parlait pas au nom du gouvernement. Mais je ne vois pas pourquoi toutes les pistes ne pourraient pas être discutées sereinement." Le représentant syndical ajoute que Koen Geens n'a jamais évoqué devant les syndicats policiers l'idée de transférer les membres du Corps de sécurité vers la police fédérale, ce qui n'est pas sans susciter son inquiétude. Vendredi dernier, tous les syndicats policiers ont rencontré pour la première fois Koen Geens, qui est le deuxième ministre de tutelle de la police avec Jan Jambon, le ministre de l'Intérieur. (Belga)

Nos partenaires