Corps d'un enfant découvert à Schaerbeek - La mère déférée devant le juge d'instruction dimanche soir

14/02/16 à 21:33 - Mise à jour à 21:33

Source: Belga

(Belga) Y.M., la mère de famille âgée de 33 ans qui a avoué avoir étranglé et tué son fils de 8 ans durant la nuit de vendredi à samedi à Schaerbeek, sera déférée dans le courant de la soirée de dimanche devant le juge d'instruction saisi pour assassinat. Celui-ci décidera de sa mise sous mandat d'arrêt éventuelle, a indiqué le parquet de Bruxelles.

Vendredi soir, la police est intervenue une première fois auprès de la famille composée de la mère âgée de 33 ans et de ses deux fils de 11 ans et 8 ans (I.) à leur domicile situé Rue Van Hove à Schaerbeek. L'intervention policière était due aux troubles mentaux dont souffre la mère de famille mais sur place, les agents ont constaté que la situation n'était pas inquiétante dans la mesure où la mère était calme et les enfants en bonne santé. Durant la nuit de vendredi à samedi, Y.M. a été prise d'une crise de décompensation durant laquelle elle s'en est pris à son fils cadet âgé de 8 ans. Elle a ensuite dissimulé le corps dans une valise qu'elle a transportée jusqu'à une aire verte à proximité de son domicile, entre la rue Van Hammée et l'avenue Paul Deschanel, et où elle a enterré le corps. Pendant la nuit de samedi à dimanche, une voisine d'Y.M. a entendu du bruit dans le couloir de l'immeuble et a vu sortir la mère avec son fils aîné et des bagages. La police a été appelée et s'est rendue sur place, au vu d'un éventuel risque d'un départ en Syrie, où serait parti le père des deux enfants. En arrivant sur place, les policiers ont constaté que le plus jeune fils avait disparu et une enquête pour disparition inquiétante a aussitôt été ouverte. La magistrate de garde a ordonné la mise en observation de Y.M., compte-tenu des troubles mentaux dont souffre cette dernière. Lors de son transfert au commissariat, Y.M .a spontanément déclaré aux policiers avoir tué son enfant et a indiqué l'endroit où l'avait enterré. Un juge de la jeunesse a été saisi pour le fils aîné. Le parquet a précisé que cet enfant n'était pas impliqué dans les faits reprochés à sa mère et était hébergé dans sa famille. (Belga)

Nos partenaires