Corée du Nord: un vice-ministre démis de ses fonctions

12/10/16 à 04:05 - Mise à jour à 04:07

Source: Belga

(Belga) Le vice-ministre des Affaires étrangères nord-coréen a été démis de ses fonctions et envoyé dans une zone rurale pour le punir de la défection du numéro deux de l'ambassade de Pyongyang en Grande-Bretagne l'été dernier, rapporte un journal sud-coréen mercredi.

Kung Sok-Ung a été démis, expulsé de Pyongyang et envoyé dans une région agricole avec toute sa famille, explique le quotidien à grand tirage JoongAng Ilbo qui cite une source très au fait des affaires nord-coréennes. D'après le journal, le vice-ministre a subi les foudres du leader Kim Jong-Un, furieux de la défection de Thae Yong-Ho, le numéro deux de l'ambassade nord-coréenne à Londres qui est passé au Sud cet été. Depuis cette défection, "le ministère des Affaires étrangères est passé au crible", a indiqué la source, qui a requis l'anonymat, au quotidien. "Kung Sok-Ung rendait des comptes pour les ambassades en Europe et il a été purgé". De même source, quatre autres diplomates chargés des affaires européennes sont également interdits de séjour à Pyongyang. M. Kung, 72 ans, est un diplomate chevronné. Pendant plus de 20 ans, il a chapeauté la diplomatie nord-coréenne en direction de la Russie et de l'Europe. Les annonces de purges, d'exécutions et de disparitions, --certaines étant confirmées, d'autres non--, sont fréquentes depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un en 2011. Tandis que le jeune dirigeant cherchait à affirmer son pouvoir, un grand nombre de hauts responsables, en particulier des cadres de l'armée, avaient été démis de leurs fonctions. Le cas le plus retentissent fut l'exécution en décembre 2013 de l'oncle influent de Kim Jong-Un, Jang Song-Thaek, accusé de trahison et de corruption. (Belga)

Nos partenaires