Corée du Nord: la Chine renvoie Washington et Pyongyang dos à dos

01/08/17 à 04:16 - Mise à jour à 04:17

Source: Belga

(Belga) La Chine a renvoyé les Etats-Unis et la Corée du Nord dos à dos lundi en affirmant que les deux pays doivent être les principaux artisans d'une détente, pas Pékin.

"Quel que soit le talent de la Chine, ses efforts ne vont pas produire d'effet pratique parce que cela dépend des deux principaux protagonistes", a lancé l'ambassadeur de Chine aux Nations unies, Liu Jieyi à des reporters au siège new-yorkais de l'organisation internationale. "Ils (les Etats-Unis et la Corée du Nord) ont la responsabilité en premier lieu de faire avancer les choses et de les faire avancer dans la bonne direction, pas la Chine", a-t-il insisté au cours d'une conférence de presse. La déclaration de l'ambassadeur vient en réponse aux propos de sa collègue américaine Nikki Haley, qui avait fait part de son impatience sur Twitter après plusieurs semaines de discussions avec la Chine pour imposer de nouvelles sanctions à la Corée du Nord. Le président Donald Trump s'était lui laissé aller à la colère envers Pékin sur Twitter dimanche. "Je suis très déçu par la Chine. Nos stupides anciens dirigeants l'ont laissée engranger des milliards de dollars par an, pourtant ils ne font RIEN pour nous avec la Corée du Nord, hormis parler", avait écrit M. Trump. "Nous ne permettrons plus que cela continue. La Chine pourrait facilement résoudre ce problème!", avait-il ajouté. Les Etats-Unis misent sur la Chine, le premier partenaire commercial de Pyongyang et le seul allié du régime, pour tenter de convaincre Kim Jong-Un d'abandonner ses ambitions nucléaires. La Corée du Nord a effectué vendredi son deuxième test de missile balistique intercontinental (ICBM) en moins d'un mois, un essai qualifié d'"avertissement" à l'intention des Etats-Unis par le dictateur communiste. Les sanctions internationales issues du Conseil de sécurité de l'ONU n'ont jusqu'ici pas eu pour effet de freiner les programmes nucléaire et balistique de Pyongyang, qui prétend être capable de porter le feu nucléaire sur le territoire américain. (Belga)

Nos partenaires