COP 21 - Un "avant-dernier texte" attendu jeudi après-midi

10/12/15 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Belga

(Belga) Les négociateurs des 195 pays représentés au Bourget, dans le nord de Paris, pour la Conférence des Nations unies sur le Climat, ont cravaché une bonne partie de la nuit afin de progresser dans les négociations en vue d'aboutir à un accord climatique mondial censé limiter à maximum 2°C le réchauffement global par rapport à l'ère pré-industrielle. Une nouvelle version du projet d'accord, annoncée comme un "avant-dernier texte", est attendue jeudi après-midi.

COP 21 - Un "avant-dernier texte" attendu jeudi après-midi

COP 21 - Un "avant-dernier texte" attendu jeudi après-midi © BELGA

"On avance bien. On y a passé toute la nuit encore", a dit à la presse jeudi matin le président de la COP21 et ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. "Dans l'après-midi, je proposerai un nouveau texte qui tient compte de tout ce qui m'a été dit. Et j'espère que demain (vendredi) on aura terminé", a-t-il ajouté. Un nouveau projet d'accord doit être présenté ce jeudi à 15h00, a souhaité mercredi M. Fabius, qui vise une adoption finale d'ici vendredi à 18h00, même si le timing semble particulièrement serré. Les négociateurs ont toutefois encore beaucoup de pain sur la planche. Les trois principaux points politiques à trancher, tels qu'énumérés mercredi par Laurent Fabius, sont les thématiques de la "différenciation", des "financements" et des "niveaux d'ambition". La question du financement est présentée de longue date comme la pierre angulaire d'un futur accord. Les pays industrialisés demandent à ne plus être les seuls à assurer le financement climatique vers les pays les plus vulnérables, souhaitant que des Etats en mesure de le faire apportent également leur pierre à l'édifice, tandis que les pays en développement, Inde en tête, demandent le respect des engagements financiers déjà pris et une hausse des montants après 2020. Les échos reçus jeudi matin évoquent une atmosphère qui était à la "coopération". Du côté belge, le ministre-président wallon Paul Magnette est attendu à Paris jeudi en fin de journée. La ministre flamande de l'Environnement, Joke Schauvliege arrive également ce jour. (Belga)

Nos partenaires