COP 21 - Les villes d'Europe et du monde s'allient contre le changement climatique

22/06/16 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Belga

(Belga) Les deux principales alliances de villes de l'Union européenne et dans le monde engagées dans la lutte contre le changement climatique ont annoncé mercredi à Bruxelles leur association pour créer le plus grand réseau de métropoles dans le domaine.

COP 21 - Les villes d'Europe et du monde s'allient contre le changement climatique

COP 21 - Les villes d'Europe et du monde s'allient contre le changement climatique © BELGA

Cette nouvelle entité, la Convention mondiale des maires pour le climat et l'énergie, rassemble plus de 7.100 villes de 119 pays, réparties sur les 6 continents et représentent plus de 600 millions d'habitants, soit 8% de la population mondiale. Elle réunit la Convention des maires de l'UE, lancée en 2008, et le Pacte des maires, lancée en 2014 au niveau mondial par le secrétaire-général de l'ONU Ban Ki Moon et l'ancien maire de New York Michael Bloomberg. Se rassembler "est fondamental" pour l'avenir, a affirmé lors d'un point presse à la Commission européenne Christiana Figueres, la responsable climat de l'ONU. Il faut selon elle pouvoir faire face à l'accélération du processus d'urbanisation et à l'avènement non seulement des mégalopoles, mais aussi d'agglomérations de mégalopoles. En 2050, les deux tiers de la population vivront dans des villes, a rappelé Mme Figueres. "Il est absolument nécessaire que nous nous assurions de nous diriger vers une urbanisation durable", a-t-elle ajouté. "Cette nouvelle Convention mondiale des maires pour le climat et l'énergie contribuera à accélérer les progrès accomplis par les villes, de même qu'elle accroitra leur influence au niveau mondial", s'est félicité de son côté Michael Bloomberg, envoyé spécial des Nations Unis pour le climat. L'initiative doit permettre de partager informations, données et leçons tirées par les villes et autres gouvernements locaux dans la lutte contre le réchauffement climatique, en matière de transport, de travaux publics, de traitement de l'eau ou d'accès aux énergies renouvelables. "Cette voix unique" pourra aussi faire plus fortement pression sur les gouvernements pour débloquer des investissements et des subventions, a souligné M. Bloomberg. La nouvelle convention est une suite logique de l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique dégagé en décembre. A cette occasion, un millier de maires et d'élus locaux du monde entier s'étaient retrouvés, à l'initiative de Michael Bloomberg et de la maire de Paris Anne Hidalgo pour oeuvrer à un objectif de 100% d'énergies renouvelables dans leurs villes d'ici à 2050. (Belga)

Nos partenaires