COP 21 : "La référence à 1,5°C, c'est vraiment important"

11/12/15 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Belga

(Belga) "Bien sûr on voudrait toujours plus", mais certains éléments repris dans la dernière version du projet d'accord climatique sont "vraiment importants", a souligné vendredi le ministre-président wallon Paul Magnette, au lendemain d'une deuxième nuit d'intenses négociations afin d'aboutir à un accord mondial ambitieux censé limiter à maximum 2°C le réchauffement climatique par rapport à l'ère pré-industrielle.

COP 21 : "La référence à 1,5°C, c'est vraiment important"

COP 21 : "La référence à 1,5°C, c'est vraiment important" © BELGA

Pour le ministre-président wallon, l'ajout, dans le brouillon actuel, à l'objectif de moins de 2°C d'une référence à des efforts supplémentaires en vue de limiter la hausse du mercure à 1,5°C, va réellement dans le bon sens. M. Magnette, qui a eu l'occasion de participer à plusieurs conférences climatiques lorsqu'il était ministre fédéral du Climat, voit également d'un bon oeil le fait que le préambule du texte contienne, en l'état, une référence aux droits humains, à l'égalité des sexes et aux concepts de "transition juste" et "de travail décent". "C'est important mais il est surtout important que tout cela reste dans le texte final", juge le ministre-président wallon. M. Magnette se réjouit par ailleurs que l'ONU ait cité la Wallonie en exemple jeudi, parmi une poignée d'Etats comme la Suède ou l'Allemagne, pour son financement climatique pré-2020, ce qui selon lui, "crédibilise" la Région. "La petite Wallonie est arrivée ici avec un vrai financement de 8,125 millions d'euros, additionnel et récurrent. Ce n'est pas mal. La Wallonie a été citée par l'ONU, mais pas la Belgique", souligne-t-il encore. (Belga)

Nos partenaires