Contrôle budgétaire - Stratégie à long terme prometteuse mais les modalités d'exécution posent question

09/04/16 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Belga

(Belga) "Les réformes à long terme adoptées par le gouvernement mettent souvent les bons accents, mais leurs modalités posent question. Des avancées bien intentionnées concernant notamment la flexibilité du travail ne peuvent être vidées de leur substance par des procédures d'exécution complexes et redondantes qui privent les entreprises d'instruments dont elles ont un besoin vital", a réagi samedi la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) selon laquelle "une concertation avec le gouvernement s'impose d'urgence".

Contrôle budgétaire - Stratégie à long terme prometteuse mais les modalités d'exécution posent question

Contrôle budgétaire - Stratégie à long terme prometteuse mais les modalités d'exécution posent question © BELGA

Concrètement, la FEB "se réjouit que le gouvernement ait l'ambition de rétablir l'ordre budgétaire" mais elle espérait toutefois "que l'on mise davantage sur des gains d'efficacité dans l'appareil public". Par ailleurs, "certaines modalités d'exécution posent question", souligne la fédération patronale dans un communiqué. "Les explications plus approfondies que nous fournira le gouvernement nous permettront d'évaluer correctement si nous avons affaire à une belle caisse à outils contenant des outils ou pas", ajoute-t-elle. Et la FEB de pointer la réforme de l'impôt des sociétés, la responsabilisation des employeurs dans la lutte contre l'incapacité de travail de longue durée ou encore les progrès importants en matière de flexibilité. "Les propositions concernant les heures supplémentaires, l'annualisation automatique du temps de travail, l'élargissement des possibilités de travail de nuit, ... sont certainement positives. Mais les procédures et conditions qui y sont liées peuvent les vider complètement de leur substance sur le terrain", avertit la fédération. "Le budget est un instrument crucial dans la politique: nous ne pouvons repousser les factures vers les générations suivantes et nous devons, dans le même temps, préparer l'avenir grâce à des réformes structurelles. À première vue, un premier pas est fait vers ces deux objectifs. Nous demandons toutefois des informations complémentaires au gouvernement pour pouvoir dire aux entreprises si les mesures annoncées auront effectivement un impact positif sur le terrain", conclut pour sa part Pieter Timmermans, l'administrateur délégué de la FEB. (Belga)

Nos partenaires