Contamination à l'E-coli: des victimes mettent l'Afsca en demeure

09/08/17 à 13:34 - Mise à jour à 13:36

Source: Belga

(Belga) L'avocat de deux victimes de la contamination à l'E-coli va envoyer une mise en demeure à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), annonce-t-il mercredi dans De Standaard.

Le tribunal correctionnel de Tongres a acquitté en mars dernier un abattoir de Genk dans l'affaire d'une livraison de viande contaminée à la bactérie E-coli en 2012. Une enquête de l'Afsca avait conclu que cet abattoir était le point de départ de la contamination. Mais le tribunal avait estimé que les échantillons prélevés devaient être écartés du dossier en l'absence de contre-expertises. Vingt-quatre victimes avaient dès lors été privées de dommages et intérêts. L'affaire doit ressurgir devant la cour d'appel d'Anvers. L'avocat Gert Warson, qui défend deux des victimes, a annoncé qu'il allait envoyer une mise en demeure à l'Afsca. "Si la cour anversoise confirme le jugement, nous demanderons des dommages à l'Afsca. C'est par la faute de celle-ci que mes clients sont privés de leur compensation", estime-t-il. En juin 2012, 24 personnes avaient été contaminées à la bactérie E-coli. La viande avait été livrée par un abattoir de Genk dans plusieurs points de vente. Dix-sept consommateurs avaient souffert d'insuffisance rénale et avaient été hospitalisés durant plusieurs semaines. Il n'est cependant pas certain qu'ils aient tous été contaminés par la même viande. (Belga)

Nos partenaires