Constats de faits de violences lors des manifestations en Iran

30/12/17 à 23:48 - Mise à jour à 23:49

Source: Belga

(Belga) Certaines manifestations contre le gouvernement ont dégénéré en Iran où des faits de violences ont été rapportés. Deux manifestants à Dorud (ouest) ont été touchés par balles, rapporte BBC Persian.

Il n'est pas encore déterminé si les victimes ont succombé à leurs blessures ou non. A Abhar dans le nord du pays, les manifestants ont mis le feu à de larges bannières présentant une photo du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei. Au nord-est, à Mashhad, ils ont incendié une moto, dans une confrontation filmée. Dans le centre de l'Iran, à Arak, des manifestants auraient aussi mis le feu aux quartiers de la milice Basij. A Kermanshah, à l'est de la république, un témoin a affirmé à la BBC que les protestataires avaient été battus, mais il ne pouvait préciser si c'était par la police ou la milice Basij. A Téhéran, capitale du pays, la police a dispersé des jeunes manifestants samedi avec des gaz lacrymogènes. En tout, neuf villes ont été le théâtre de protestations, où il y a eu des affrontements avec la police dans trois d'entre elles. Le facteur commun exigé par des personnes dans la rue est de la fin du régime clérical en Iran. Les manifestants ont ignoré la mise en garde du ministre de l'Intérieur contre les "rassemblements illégaux". Après plusieurs jours de manifestations contre le gouvernement, des milliers de manifestants prorégime sont aussi descendus dans les rues samedi. (Belga)

Nos partenaires