Consensus autour du piétonnier et questionnement sur l'accès automobile

03/02/14 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

Le principe général d'un réaménagement des boulevards du centre de la capitale organisé sur la base d'un piétonnier contenu dans le projet de la majorité à la Ville de Bruxelles fait l'unanimité au conseil communal, ressort-il d'un long débat tenu dans un climat serein, lundi en début de soirée.

Consensus autour du piétonnier et questionnement  sur l'accès automobile

© Image Globe

L'opposition a toutefois fait part de son scepticisme sur divers aspects touchant à la concrétisation du plan et à son impact en commençant par l'acheminement des voitures à proximité de la zone piétonne via la création d'un circuit en boucle depuis la "Petite ceinture".

Les Verts, essentiellement évoquent à ce sujet la création d'un "petit Ring" une appellation qui a eu le don d'irriter quelque peu la majorité laquelle s'en défend, misant quant à elle sur une desserte traversant les différents quartiers du centre, pour le confort des riverains et l'accès aux commerces.

Embrayant sur le point de vue de la cheffe du groupe Joëlle Milquet, exprimé plus tôt, l'ex-échevin cdH Christian Ceux a regretté que la majorité n'ait pas été jusqu'au bout de la logique en présentant un plan de mobilité plus large. Pour lui, le projet table sur des parkings trop proches du piétonnier, ce qui va engendrer un trafic routier intense dans le centre, d'autant que la majorité voudrait mettre fin au dispositif des contre-sens des bus dans des rues étroites.

Marie Nagy (Ecolo) a estimé que le caractère résidentiel du centre-ville était quelque peu négligé dans le plan, contrairement à celui en dix points que les écologistes ont présenté récemment.

La proposition des Verts de déplacer les terminus de bus vers la Porte de Ninove est soutenue par la majorité, "pour autant que cela ne nuise pas au projet de création d'un parc prévu à cet endroit", a dit à ce sujet le bourgmestre Yvan Mayeur.

Fabian Maingain (FDF) a jugé que la réussite du piétonnier serait liée à la réalisation préalable des autres aspects du dossier en termes de mobilité. Il manque, au stade actuel un phasage du projet.

Bianca Debaets (CD&V) a estimé qu'annoncer la construction de nouveaux parkings ne constituait pas un bon signal.

Pascal Smet (sp.a) a constaté une évolution des mentalités depuis le moment où il avait proposé, en 2003, la création d'un piétonnier dans le centre. Il a souhaité que la phase de consultation de la population ne soit pas mise à profit pour encourager des manoeuvres de retardement.

Dans la réponse du collège, Yvan Mayeur a estimé injustifiée l'appellation de "petit Ring". Pour lui, le dispositif sera conçu pour que le trafic de transit soit renvoyé vers la Petite Ceinture et ne vise que les parcours de destination. Il sera équipé d'obstacles physiques.

Le bourgmestre a ajouté que la majorité était demandeuse de l'aménagement d'une desserte en mini-bus électriques à l'Intérieur du Pentagone.

L'échevine de la Mobilité Els Ampe (Open VLD) a justifié la nécessité, selon elle, de créer des parkings supplémentaires par la suppression de centaines de places en voirie liée à l'extension de la zone piétonne du centre. Elle a affirmé que la boucle de circulation autour du piétonnier permettrait, certes le passage à deux bandes de circulation dans le
même sens à certains endroits, mais celles-ci seront étroites et brideront la vitesse des véhicules, a-t-elle ajouté.

Nos partenaires