Conseil Agriculture de l'UE: des avancées, mais trop timides

14/03/16 à 20:28 - Mise à jour à 20:28

Source: Belga

Les nouvelles mesures dégagées lors du Conseil Agriculture de l'UE pour soutenir les secteurs agricoles en crise constituent des "petits pas" dans la bonne direction, mais qui restent "insuffisants face à la gravité de la situation actuelle", a estimé lundi le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus (MR).

Conseil Agriculture de l'UE: des avancées, mais trop timides

Agriculteurs en colère dans les rues de Bruxelles. © AFP/John Thys

La Commission européenne a annoncé une série de nouvelles mesures de soutien comme le feu vert donné à des limitations temporaires de la production de lait pour faire remonter les prix.

Devant les ministres de l'Agriculture des 28 réunis à Bruxelles, le commissaire européen Phil Hogan s'est notamment dit "prêt à proposer" l'activation d'une mesure permettant aux opérateurs du secteur laitier de s'entendre, sur une base volontaire, sur des limitations temporaires de la production.

"C'est la première fois que je vois réapparaître des décisions de suspension temporaire de production", a commenté Willy Borsus, qui a également souligné le doublement des niveaux de stockage prévus pour la poudre de lait et le beurre, de nature à protéger les agriculteurs contre la chute des prix.

Pour faire face à la crise porcine, la Commission a proposé au Conseil le maintien au niveau de 15.000 euros du plafond des aides ministérielles par exploitant et par an. Le commissaire Hogan s'est par ailleurs dit prêt à envisager un nouveau schéma de soutien au stockage privé des carcasses, ainsi qu'à la mise sur pied d'un Observatoire du marché de la viande (bovine et porcine).

"La Belgique a bataillé dans les débats", a expliqué Willy Borsus. "Les priorités des Etats ne sont pas les mêmes, mais de nombreux pays s'accordaient sur l'urgence de prendre des mesures", a-t-il ajouté

"Nous souhaitons que tout ce qui puisse être mis en oeuvre le soit au plus vite. Nous avons demandé de continuer à mener un état des lieux des marchés et qu'un point sur l'efficacité des mesures prises soit fait en juin, ou plus tôt si nécessaire", a-t-il conclu.

Nos partenaires