Conquête de l'espace : la stratégie de la Belgique

10/11/15 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Le Vif/l'express

Satellites, lanceurs, applications dernier cri... A côté des grandes nations, la Belgique revendique une expertise mondiale dans la conquête de l'espace. L'observation de la Terre sera sa nouvelle cible. Dans cette course technologique, la Wallonie n'a rien à envier à la Flandre.

Un nuage blanc se propage sur la table de simulation. A cette température glaciale, manipuler la vanne de régulation requiert la plus grande prudence. Une fois intégrée aux systèmes de propulsion de la fusée Ariane 5, elle subira des conditions extrêmes, comprises entre -270 et 730 degrés Celsius. Dans un secteur où la moindre défaillance pulvériserait des investissements internationaux par centaines de millions, la loi du marché repose sur la fiabilité. Le 30 septembre dernier, le lanceur de l'Agence spatiale européenne (ESA) s'est envolé avec succès, pour la 68e fois consécutive, depuis la Guyane française. En partie grâce aux pièces conçues par Techspace Aero, à Herstal. Celles-ci contribuent à 0,5 % de la valeur d'un lanceur, estimé à 100 millions d'euros. D'ici cinq ans, Ariane 6 prendra la relève. L'entreprise de 1 400 personnes - dont 60 oeuvrent pour le spatial - consolidera encore sa part.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires