Congo: un opposant se retire de la course à la présidentielle de mars

20/02/16 à 22:05 - Mise à jour à 22:05

Source: Belga

(Belga) Un candidat déclaré d'opposition à la présidentielle congolaise anticipée du 20 mars a annoncé samedi, jour de clôture de dépôt des candidatures, son retrait de la course. "Clément Miérassa, président du Parti social démocrate congolais (PSDC), a décidé de se retirer de la course à l'élection présidentielle", lit-on dans un communiqué.

Congo: un opposant se retire de la course à la présidentielle de mars

Congo: un opposant se retire de la course à la présidentielle de mars © BELGA

Joint au téléphone par l'AFP, M. Miérassa n'a pas souhaité expliquer les raisons de son désistement. Candidat malheureux à la présidentielle de 1992 remportée par Pascal Lissouba et en 2009 face à Sassou Nguesso, M. Miérassa, âgé de 67 ans, a été ministre pendant la transition (1991-1992). Le PSDC, sa formation politique, est membre du Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad), qui forme avec l'Initiative pour la démocratie au Congo (Idc) les deux principales plateformes de l'opposition. Après le retrait de M. Miérassa, les deux plateformes comptent cinq candidats dont deux femmes au scrutin présidentiel. Au total, onze personnalités attendent la validation de leurs candidatures par la cour constitutionnelle. Le président sortant Denis Sassou Nguesso, 72 ans, sera de la course. Sa candidature a été rendue possible après un changement de Constitution ayant fait sauter les deux verrous qui lui interdisaient de briguer un troisième mandat. M. Sassou Nguesso avait été investi candidat pour un nouveau mandat fin janvier par le Parti congolais du travail (PCT) au pouvoir. (Belga)

Nos partenaires