Conflit israélo-palestinien - L'Europe exhorte Israéliens et Palestiniens à faire preuve de retenue

07/04/18 à 21:23 - Mise à jour à 21:25

Source: Belga

(Belga) L'Union européenne a appelé samedi Israéliens et Palestiniens à la retenue pour éviter une nouvelle escalade et davantage de pertes humaines, selon une déclaration d'un porte-parole de la haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini. Lors de manifestations massives à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, au moins neuf personnes sont mortes vendredi et 1.654 ont été blessées, selon le ministère palestinien de la Santé. Parmi les morts se trouvent un journaliste palestinien et un jeune de 16 ans. Des femmes et des enfants figurent parmi les blessés. Au moins 491 personnes ont été blessées par balle.

Les neuf morts et la centaine de blessées soulèvent des questions sur l'usage proportionné de la violence par Israël, ressort-il de la déclaration d'un porte-parole de Mme Mogherini. Des informations de l'armée israélienne indiquent par ailleurs que des soldats ont été attaqués à l'aide de pierres et de cocktails molotov. Des tentatives de franchir le mur de la bande de Gaza doivent encore être examinées. Les Etats-Unis ont de nouveau bloqué vendredi à New York un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu sur la violence dans la bande de Gaza. Samedi dernier, les Américains, de puissants alliés d'Israël, s'étaient déjà levés contre une telle résolution, qui avait été proposée par le Koweït. Le journaliste palestinien tué vendredi a été enterré samedi à Gaza. Le directeur de l'ONG Human Rights Watch (HRW) a tweeté samedi qu'il peut difficilement imaginer comment un journaliste palestinien qui filmait les manifestations et qui portait un gilet pare-balles portant les lettres "PRESS" ait pu être abattu. L'ONG Reporters Sans Frontières (RSF) a pour sa part condamné "les tirs délibérés de l'armée israélienne contre des journalistes". "Nous appelons le gouvernement israélien au strict respect de la résolution 2222 du Conseil de sécurité sur la protection des journalistes, adoptée en 2015, et demandons instamment une enquête indépendante et la condamnation des auteurs de ce crime contre la liberté de la presse", a indiqué sur son compte Twitter Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF. (Belga)

Nos partenaires