Conflit en Syrie - Syrie: des forces soutenues par Washington lancent "l'offensive sur Raqa"

06/11/16 à 12:46 - Mise à jour à 12:49

Source: Belga

(Belga) La force arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a lancé dimanche une offensive mobilisant 30.000 combattants pour reprendre la ville de Raqa, capitale de facto du groupe ultraradical Etat islamique (EI) en Syrie.

"La grande bataille pour la libération de Raqa et de sa province a commencé", a annoncé Jihan Cheikh Ahmad, une porte-parole de l'offensive, à Aïn Issa, la ville la plus proche de Raqa, située à une cinquantaine de km au sud. Cette opération baptisée "Colère de l'Euphrate" a débuté sur le terrain samedi soir, selon Mme Ahmad. Le correspondant de l'AFP présent à la conférence de presse a vu des dizaines de combattants armés à bord de véhicules se dirigeant vers le front. "Raqa sera libéré grâce à ses fils et ses factions arabes, kurdes et turkmènes, des héros combattant sous la bannière des Forces démocratiques syriennes (FDS), avec la participation active des Unités de protection du peuple kurde (YPG) (...) en coordination avec la coalition internationale" dirigée par les Etats-Unis, indique le communiqué. Ces combattants veulent libérer Raqa "des forces du terrorisme mondial et obscurantiste représentées par l'EI qui a pris (la ville) pour sa capitale supposée", selon le texte. Talal Sello, porte-parole des FDS basé à Hassaké (nord-est) a affirmé à l'AFP par téléphone que l'opération allait se dérouler "en deux étapes: libérer la province de Raqa pour isoler la ville, puis contrôler la ville". Les FDS ont été promus par Washington comme un allié clé dans la lutte contre l'EI, mais cette alliance est compliquée par l'opposition féroce des Turcs aux YPG. La coalition arabo-kurde a annoncé dimanche s'être mise d'accord avec les Etats-Unis sur le fait "qu'il n'y aura aucun rôle turc ou des rebelles qui leur sont alliés dans l'offensive" de Raqa, a affirmé M. Sello. (Belga)

Nos partenaires