Conflit en Syrie - Raids sur un camp de déplacés: l'ONU dénonce un crime de guerre

06/05/16 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Belga

(Belga) Les raids aériens sur un camp de déplacés dans le nord de la Syrie sont un crime de guerre, a estimé vendredi le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, disant aussi craindre un "assaut meurtrier" imminent du régime contre la prison de Hama.

Conflit en Syrie - Raids sur un camp de déplacés: l'ONU dénonce un crime de guerre

Conflit en Syrie - Raids sur un camp de déplacés: l'ONU dénonce un crime de guerre © BELGA

"Ces campements de tentes étant installés sur place depuis plusieurs semaines et faciles à voir du ciel, il est extrêmement improbable que ces attaques meurtrières soient accidentelles. Il est beaucoup plus probable qu'elles aient été délibérées et constituent un crime de guerre", a affirmé le Haut-Commissaire Zeid Ra'ad Al Hussein, dans un communiqué. Le Haut-Commissaire souligne que "des rapports préliminaires suggèrent que ces attaques ont été menées par le gouvernement syrien", mais considère que "ces informations restent à vérifier". Le régime syrien a pour part nié vendredi toute implication dans les raids, qui ont eu lieu près de la frontière avec la Turquie. D'après l'ONU, quelque 30 civils, dont des enfants, ont péri lors de cette attaque, des dizaines de civils ont été blessés, et de nombreuses tentes ont aussi été entièrement détruites. "Mon équipe et d'autres organisations mettront tout en oeuvre pour mener des recherches et consigner des preuves sur ce qui semble être un crime particulièrement odieux et calculé contre un groupe extrêmement vulnérable de personnes, dont la plupart ont été forcées de fuir leur foyer à Alep en février dernier en raison d'attaques aériennes incessantes", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires