Conflit en Syrie - May et Macron travaillent ensemble à une réaction au sujet de la Syrie

14/04/18 à 02:50 - Mise à jour à 03:29

Source: Belga

(Belga) La Première ministre britannique Theresa May et le président français Emmanuel Macron ont convenu vendredi au téléphone de continuer à coopérer sur une réaction à apporter à l'attaque chimique présumée commise le week-end passé sur Douma, selon les Occidentaux par le gouvernement syrien.

"La Première ministre a parlé ce soir avec le président français Emmanuel Macron de l'horrible attaque de Douma en Syrie", a indiqué un porte-parole du 10 Downing Street, les bureaux de Mme May. "Ils ont convenu de continuer à travailler étroitement ensemble sur la réaction internationale", a déclaré ce porte-parole. Les Etats-Unis ont déclaré avoir la preuve que les forces du président syrien Bachar al-Assad avaient lancé une attaque chimique meurtrière le 7 avril dans la région de la Ghouta orientale. Cette région proche de Damas, alors tenue par des groupes rebelles, a été depuis reprise par les troupes gouvernementales syriennes. L'ambassadeur de France à l'ONU, François Delattre, a affirmé qu'en utilisant une nouvelle fois selon lui des armes chimiques contre des civils, le pouvoir du président Assad avait "atteint un point de non-retour". Du côté de la Maison Blanche, le président américain s'est entretenu à ce sujet avec son homologue français Emmanuel Macron, et des concertations entre conseillers militaires se sont tenues vendredi en fin de journée. Selon le Wall Street Journal, les responsables américains débattent encore de l'ampleur à donner à une opération militaire contre le régime de Damas. M. Trump souhaite des représailles plus vastes que les options présentées par ses conseillers et serait "mécontent". Il aurait fait part à son ministre de la Défense Jim Mattis de son souhait de frapper non seulement la Syrie mais aussi de punir ses alliés, à savoir la Russie et l'Iran. (Belga)

Nos partenaires