Conflit en Syrie - La Russie a effectué des frappes en soutien aux milices kurdes dans l'est de la Syrie

04/12/17 à 21:47 - Mise à jour à 21:48

Source: Belga

(Belga) Le ministère russe de la Défense a indiqué lundi que son aviation avait effectué des dizaines de missions de soutien aux milices, notamment kurdes, de l'est de la Syrie, affirmant que la région serait bientôt libérée des djihadistes.

Cette annonce intervient au lendemain d'une déclaration des Unités de protection du peuple kurde (YPG), principale milice kurde en Syrie, en présence d'une délégation de militaires russes, selon laquelle elles achevaient leur opération contre les djihadistes du groupe Etat islamique de leur zone d'opération à l'est de l'Euphrate, remerciant non seulement la coalition internationale menée par Washington, mais aussi les "forces russes" pour leur appui. "L'aviation russe a mené 672 sorties et a bombardé 1.450 cibles en soutien à l'offensive des milices des tribus de l'est de l'Euphrate, et des milices kurdes", a déclaré le ministère russe. "Toutes les activités des milices armées à l'est de l'Euphrate sont coordonnées par le commandement du contingent russe en Syrie", a affirmé le général Evgueni Poplavski, qui participait à la visite de dimanche en Syrie. Selon le général, des conseillers militaires russes sont sur le terrain avec les milices à l'est de l'Euphrate. "La totalité du territoire syrien situé à l'est de l'Euphrate va être entièrement libérée des terroristes dans les jours à venir", a-t-il déclaré. Des officiers russes aident également les chefs locaux, religieux et tribaux, à gouverner la zone, et vont contribuer à la distribution d'aide humanitaire, selon la même source. Autrefois un des principaux fiefs de l'EI en Syrie, la province pétrolière de Deir Ezzor (est) est visée depuis l'été par deux offensives distinctes: l'une menée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes et appuyées par Washington, l'autre par l'armée syrienne et soutenue par la Russie. La zone d'opérations des FDS, dominées par les Unités de protection du peuple kurde (YPG), était située à l'est de l'Euphrate, fleuve qui coupe la province de Deir Ezzor en deux. L'armée, elle, combat toujours la poignée de djihadistes à l'ouest du fleuve. (Belga)

Nos partenaires