Conflit en Syrie - La délégation de Damas arrive à Genève pour les pourparlers

29/11/17 à 13:08 - Mise à jour à 13:10

Source: Belga

(Belga) La délégation du régime de Damas est arrivée mercredi en Suisse pour participer aux discussions de Genève sur la Syrie sous l'égide de l'Onu, après avoir manifesté son mécontentement la veille en retardant sa venue d'une journée.

Le gouvernement, déjà peu enclin à faire des concessions alors qu'il a pratiquement gagné la guerre contre les rebelles et les djihadistes, avait refusé d'envoyer une délégation en raison des déclarations de l'opposition réclamant une nouvelle fois le départ du président Bachar al-Assad. La Russie, alliée militaire et politique de Damas, a convaincu le régime de participer aux pourparlers de Genève. Et, gage de bonne volonté, le représentant russe a annoncé mardi matin, lors d'une réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité, l'instauration d'un cessez-le-feu avec l'armée syrienne dans la Ghouta orientale, région rebelle proche de Damas. L'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, devrait rendre une "visite de courtoisie" dans l'hôtel où réside la délégation, dirigée par l'ambassadeur syrien à l'Onu, Bachar al-Jaafari. Il devrait vraisemblablement avoir plus tard dans la journée, une réunion de travail avec le négociateur syrien au Palais des nations, siège de l'Onu. Selon un haut responsable syrien, l'entrevue devrait être surtout l'occasion pour Damas de réitérer son refus catégorique de discuter du sort du président Assad. Lors d'un rassemblement de toutes les composantes de l'opposition à Ryad la semaine dernière, il a été décidé d'envoyer pour la première fois une seule et unique délégation à Genève pour négocier avec le régime. Mais le communiqué final a de nouveau mentionné le départ du président Assad, une demande inacceptable pour Damas. Et à peine arrivé à Genève, le chef de la délégation de l'opposition, Nasr Hariri, a remis de l'huile sur le feu lundi soir en réaffirmant qu'il s'agissait d'une condition préalable à toute transition vers des élections. (Belga)

Nos partenaires