Conflit en Syrie - Au moins 18 morts dans de nouveaux bombardements sur la Ghouta

27/11/17 à 23:01 - Mise à jour à 23:03

Source: Belga

(Belga) Au moins 18 personnes, dont deux enfants, sont mortes lundi dans de nouveaux bombardements du régime syrien sur la Ghouta orientale, région rebelle proche de Damas où un accord de "désescalade" a pourtant été instauré, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Assiégée depuis 2013 par le régime de Bachar al-Assad, la Ghouta orientale fait partie des quatre zones de "désescalade" mises en place cette année dans certaines régions du pays en vue d'instaurer une trêve. Malgré cela, le régime a intensifié depuis la mi-novembre ses frappes contre cette région, où quelque 400.000 habitants subissent déjà de graves pénuries de nourriture et de médicaments. Lundi, des frappes aériennes et des tirs d'artillerie du régime sur plusieurs localités ont tué au moins 18 civils, selon l'OSDH, au lendemain de la mort d'au moins 23 personnes dans des bombardements similaires. D'après l'ONG, qui dispose d'un vaste réseau de correspondants dans le pays, au moins 45 personnes ont par ailleurs été blessées. "Les services médicaux de la Ghouta orientale sont dépassés par la situation", a alerté lundi Médecins sans Frontières (MSF). Les raids meurtriers qui ont visé la Ghouta ces deux dernières semaines ont fait plus d'une centaine de morts, d'après l'OSDH. (Belga)

Nos partenaires