Conflit en Syrie - Au moins 1.200 combattants et civils évacués d'un bastion rebelle près de Damas

29/11/16 à 19:10 - Mise à jour à 19:12

Source: Belga

(Belga) Au moins 1.200 personnes, des rebelles et leurs familles, ont été évacuées par le régime syrien de la localité de Khan al-Chih, l'un des derniers bastions des insurgés à l'ouest de Damas, ont rapporté mardi des ONG.

Cette évacuation est le fruit d'un accord entre le régime et les insurgés qui prévoit le départ des rebelles vers d'autres zones entre leurs mains et le retour de la localité sous le contrôle du régime contre la fin du siège et des bombardements de l'armée. "Au moins 1.200 rebelles et leurs familles ont été évacués lundi soir à bord de bus de la localité de Khan al-Chih", situé à 25 km au sud-ouest de Damas et sont arrivés mardi dans la province d'Idleb (nord-ouest), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'opération doit se poursuivre dans les prochains jours, a précisé l'OSDH. Khan al-Chih, l'une des dernières places fortes de la rébellion à l'ouest de Damas, est le cinquième bastion de l'opposition armée à être évacué en trois mois après Daraya, Mouadamiyat al-Cham, Qoudssaya et al-Hama, d'autres localités situées près de la capitale. A l'instar de la plupart des autres personnes évacuées, les rebelles et civils de Khan al-Chih ont été conduits dans la province d'Idleb, contrôlée par une coalition de rebelles et de jihadistes. Un journaliste de l'AFP dans cette province a vu plusieurs dizaines d'hommes, femmes et enfants arriver mardi dans un camp de déplacés. Parmi eux, des volontaires poussaient des civils en chaises roulantes vers de grandes tentes blanches et aidaient d'autres à transporter des valises. Fateh Awwad, qui dirige l'antenne locale de l'association caritative Saaed, a affirmé que 1.700 personnes de Khan al-Chih étaient arrivées dans le camp mardi. En septembre, lors de l'évacuation de Daraya, fief symbole de l'opposition, l'ONU avait critiqué une "stratégie" d'évacuation forcée de population par le régime de Bachar al-Assad. (Belga)

Nos partenaires