Conflit en Syrie - Armes chimiques: l'ONU prolonge d'un mois le mandat de ses enquêteurs

23/09/16 à 00:36 - Mise à jour à 00:39

Source: Belga

(Belga) L'ONU a donné à un groupe d'experts qui enquête sur des attaques à l'arme chimique en Syrie un mois supplémentaire, jusqu'au 31 octobre, pour compléter son enquête.

Dans un rapport préliminaire, la commission d'enquête, baptisée Joint Investigative Mechanism (JIM), avait conclu que des hélicoptères militaires syriens avaient répandu du gaz de chlore sur au moins deux localités de la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, à Talmenes le 21 avril 2014 et Sarmin le 16 mars 2015. Le JIM avait aussi accusé le groupe Etat islamique d'avoir utilisé du gaz moutarde à Marea (gouvernorat d'Alep, nord de la Syrie) le 21 août 2015. Mais les enquêteurs avaient indiqué manquer d'éléments pour désigner les coupables dans trois autres attaques chimiques présumées dans le nord de la Syrie et souhaitaient avoir davantage de temps. Or le mandat du JIM se terminait le 23 septembre. Selon un communiqué de l'ONU, la prolongation du mandat jusqu'au 31 octobre a été accordée "en raison de circonstances exceptionnelles, pour permettre l'achèvement du rapport" sur ces trois cas, attendu dans les prochaines semaines. Les trois cas concernent des largages de barils remplis de gaz de chlore par hélicoptères. Des diplomates occidentaux ont souligné que seule l'armée syrienne dispose de tels appareils. (Belga)

Nos partenaires