Conflit au Yémen - Plus de 50 morts en 24h parmi les rebelles et les forces loyalistes

15/12/17 à 18:36 - Mise à jour à 18:38

Source: Belga

(Belga) Quarante-deux rebelles et neuf combattants des forces gouvernementales ont été tués ces dernières 24 heures au Yémen dans des raids de la coalition arabe et des combats dans l'ouest et le sud du pays, ont indiqué vendredi des sources médicales et de la sécurité.

L'aviation de la coalition sous commandement saoudien, qui soutient le pouvoir contre les insurgés du mouvement des Houthis au Yémen, a ciblé des positions rebelles dans plusieurs villages à quelque 70 km de la ville de Hodeida (ouest), sur la mer Rouge, ont précisé les sources de sécurité. Vingt-huit rebelles ont péri jeudi et vendredi dans les raids, ont dit les sources médicales. Dix-sept blessés ont été transférés dans les hôpitaux de Hodeida. Déjà mercredi, des raids aériens de la coalition ont fait au moins 30 morts dans un camp de prisonniers tenu par les Houthis dans la capitale Sanaa, selon les rebelles. Et dimanche, 26 rebelles ont été tués dans des raids également attribués à la coalition contre un camp d'entraînement dans la province de Hajjah (nord-ouest). Par ailleurs dans la province méridionale de Chabwa, les forces gouvernementales ont annoncé avoir repris vendredi le secteur de Bihane, dernière zone tenue par les insurgés dans cette région riche en pétrole, a indiqué un responsable militaire gouvernemental. Une reprise arrachée à l'issue de combats ayant coûté la vie à neuf combattants des forces gouvernementales et 14 rebelles, selon la même source. Selon le responsable, les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi s'attellent dorénavant à "nettoyer" les villages voisins de Bihane de toute présence rebelle. La coalition menée par Ryad est intervenue en mars 2015 dans le conflit yéménite pour stopper l'avancée des Houthis, soutenus par l'Iran, qui avaient conquis de vastes régions du pays, dont la capitale, qu'ils contrôlent toujours. La guerre a fait plus de 8.750 morts dont de nombreux civils, selon l'Organisation mondiale de la santé. Le Yémen est le théâtre de la "pire crise humanitaire au monde", d'après les Nations unies. Lundi, le coordinateur humanitaire de l'ONU au Yémen, Jamie McGoldrick, a déclaré que 8,4 millions de personnes étaient directement menacées par la famine. (Belga)

Nos partenaires