Concours en médecine - Plusieurs étudiants font appel à la justice pour passer en 2e année

06/09/16 à 12:57 - Mise à jour à 12:57

Source: Belga

(Belga) Une soixantaine d'étudiants en médecine a décidé d'intenter des actions en justice afin de pouvoir passer en 2e année, a indiqué Me Charline Servais, confirmant une information publiée par la RTBF mardi. Deux actions en référé ont été introduites afin de faire "valoir le droit subjectif des étudiants à passer en 2e année à la suite de l'arrêt du Conseil d'État rendu 12 août", explique l'avocate qui représente les étudiants avec Me Jean Laurent.

Concours en médecine - Plusieurs étudiants font appel à la justice pour passer en 2e année

Concours en médecine - Plusieurs étudiants font appel à la justice pour passer en 2e année © BELGA

Le 12 août dernier, le Conseil d'État a, à la suite d'un recours intenté par des étudiants de l'université de Liège, invalidé le concours organisé en fin de 1ère année de médecine, jugeant que le quota sur lequel il reposait n'était pas objectif. Elle considère qu'il n'existe dès lors, en l'état actuel des choses, plus aucun obstacle à ce que les étudiants passent à l'année supérieure, mise à part la réussite de 45 crédits minimum sur les 60 que comprend le cursus. "L'arrêt du Conseil d'État doit toutefois être suivi d'une décision politique", explique Charline Servais. Cette décision n'étant pas encore arrivée et la rentrée universitaire se rapprochant, une vingtaine d'étudiants de l'université catholique de Louvain (UCL) et quarante de l'université de Mons ont décidé d'intenter un recours en référé auprès des présidents du tribunal de première instance de Nivelles et de Mons, contre la Communauté française et les universités. "Nous demandons la reconnaissance du droit subjectif de passer en 2e année parce que le concours est illégal", à la suite de la décision de la haute juridiction, précise Me Servais. Avec la proclamation des résultats de seconde session, d'autres étudiants devraient se joindre à l'action, ajoute Me Jean Laurent. (Belga)

Nos partenaires