Concertation à propos des mesures de sécurité

02/06/14 à 20:53 - Mise à jour à 20:53

Source: Le Vif

La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, s'est concertée lundi avec des représentants des organisations juives à propos de la sécurité des lieux fréquentés par la communauté juive en Belgique, a-t-elle indiqué à l'issue d'une réunion à laquelle participaient également le Premier ministre et la ministre de la Justice.

Concertation à propos des mesures de sécurité

© Reuters

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) a demandé lundi une intervention financière de la Belgique dans la sécurité des lieux fréquentés par la communauté juive et que celle-ci assure elle-même. "Des discussions ont lieu avec les organisations juives pour assurer une protection structurelle sur une base permanente, dans un cadre raisonnable", a expliqué Mme Milquet.

Selon elle, il ne s'agit pas seulement d'une question d'argent mais aussi de mesures de sécurité complémentaires. Depuis plusieurs années, une série de lieux bénéficient de mesures qualifiées de niveau 3, passées au niveau 4 qui garantit la présence de la police dans les endroits où se réunit la communauté juive.

Ces mesures seront maintenues dans les jours qui viennent et la ministre souhaite examiner les mesures qui seront conservées et d'autres qui pourraient encore être renforcées.

L'UE doit redouter d'autres attaques Les pays européens doivent redouter d'autres attaques similaires à la tuerie commise au musée juif de Bruxelles, et leurs services doivent mieux coopérer pour prévenir ce type d'attaques, a averti lundi le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme. "Je ne crois pas à des attentats de grande envergure comme ceux du 11 septembre, mais l'Europe doit se préparer à des attaques commises par des individus qui cherchent à tuer plusieurs personnes, ce qui est suffisamment effrayant", a affirmé Gilles de Kerchove dans une déclaration.

"Plus de 2.000 Européens sont partis ou veulent partir combattre en Syrie. Certains sont revenus. Cela ne veut pas dire que tous veulent mener des attaques, mais quelques-uns le feront", a-t-il insisté.
"Ils sont entraînés à utiliser des kalachnikov, des armes légères, peut-être des explosifs, mais pas pour des attaques de grande envergure", a estimé M. de Kerchove.

"Je ne sais pas si Mehdi Nemmouche a agi seul ou s'il est lié à d'autres personnes, s'il a agi sur commande", a précisé Gilles De Kerchove. Mais "il a profité de la liberté de circulation dans l'espace Schengen et a gagné la Syrie depuis Londres et d'autres pays et, pour son retour, il est passé par la Malaisie et la Thaïlande pour gagner Francfort en Allemagne", a-t-il rappelé.

Les Etats membres doivent renforcer leur coopération et "mieux utiliser le service d'information de Schengen, Europol et Interpol", a-t-il dit. Gilles de Kerchove a également insisté sur la mise en place d'un système européen de données des passagers (PNR) pour les voyages en avion. Le projet est bloqué par le Parlement européen.

Nos partenaires