Compteurs d'électricité intelligents: la Wallonie se fixe l'objectif de 80% d'ici 2034

11/01/18 à 12:44 - Mise à jour à 12:46

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon a approuvé jeudi un avant-projet de décret fixant à 2034 l'objectif d'avoir équipé 80% des foyers wallons d'un "compteur intelligent" d'électricité, qui doit permettre une meilleure connaissance de la consommation, des gains d'efficacité, des économies d'énergie et une participation plus active des consommateurs au marché de la fourniture d'électricité.

L'injonction vient de l'Europe qui, en 2009, avait demandé aux États membres d'établir un calendrier pour le déploiement, sur une période de dix ans maximum, de ce type de système de mesure, sous réserve des résultats d'une évaluation économique des coûts et des avantages. En Wallonie, cette évaluation menée par le régulateur du marché de l'énergie (CWaPE) a établi que les retombées pourraient être maximalisées avec une durée de déploiement plus longue: quinze ans au lieu de dix, indique le ministre de l'Énergie Jean-Luc Crucke, dans un communiqué. "Ce délai de déploiement doit permettre à la fois de limiter l'impact sur la facture et de profiter dans un laps de temps raisonnable des bénéfices attendus du système pour l'ensemble des utilisateurs", commente le ministre MR. Pour un déploiement progressif étalé sur 15 ans, le gestionnaire de réseau ORES avait indiqué pouvoir respecter un "plafond" de 3 euros par mégawattheure de surcoût tarifaire pour financer les investissements nécessaires, soit 12 euros par an pour un client moyen. Le gouvernement, lui, commencera à négocier avec les "GRD" (gestionnaires de réseau de distribution) sur base de 2 euros par mégawattheure, soit 7 euros pour la consommation annuelle d'un ménage moyen, qui est de 3,5 mégawattheures. Il n'envisage pas que ce surcoût dépasse 10 euros par an pour le client moyen. Un effort à court terme qui pourra être amorti grâce aux capacités du compteur intelligent, selon le ministre. (Belga)

Nos partenaires