Compte offshore: Erdogan accuse l'opposition de "mensonges" et portera plainte

29/11/17 à 16:22 - Mise à jour à 16:24

Source: Belga

(Belga) Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mercredi son principal opposant de mentir et annoncé qu'il porterait plainte contre lui pour avoir accusé certains de ses proches d'avoir transféré des millions de dollars sur un compte offshore.

"Contrairement aux allégations, pas un seul centime n'est allé à l'étranger. Cet individu profère des mensonges", a déclaré M. Erdogan dans un discours au vitriol à Ankara. Les cinq personnes visées par ces accusations "vont porter plainte" et "moi aussi", a-t-il dit. Mardi, Kemal Kiliçdaroglu, le chef du Parti républicain du peuple (CHP), avait affirmé être en possession de relevés bancaires prouvant que des proches de M. Erdogan, dont l'un de ses fils, avaient transféré des millions de dollars sur le compte d'une société à l'Ile de Man. Brandissant des documents, M. Kiliçdaroglu avait sommé M. Erdogan de "faire le nécessaire" après ses "révélations". Il était impossible dans l'immédiat de vérifier de façon indépendante les allégations du chef du CHP. M. Kiliçdaroglu "place au centre de sa conception de la politique la maxime 'calomniez, il en restera toujours quelque chose'", a estimé le président turc, très remonté, affirmant que le CHP était devenu le "principal parti de la trahison". "Puisque tu affirmes avoir des preuves, eh bien, partage-les avec la nation et avec les autorités compétentes! Donne-les à un procureur ou, à tout le moins, aux médias!", a-t-il ajouté. Le chef du CHP, un parti social-démocrate fondé par le père de la Turquie moderne, Mustafa Kemal, est devenu ces derniers mois la principale cible politique de M. Erdogan qui l'accuse régulièrement de collusion avec les "ennemis du pays". M. Kiliçdaroglu, un quasi-septuagénaire sans grand charisme, s'est imposé en tant qu'opposant numéro 1 de M. Erdogan, organisant notamment une grande "marche pour la justice" au printemps qui s'est achevée par un meeting ayant réuni des centaines de milliers de personnes. (Belga)

Nos partenaires