Compétences usurpées: que l'on en discute, réclame M. Tobback

25/03/12 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Le Vif

Le président du sp.a, Bruno Tobback, a appelé les partis politiques siégeant au sein des gouvernements fédéral et régionaux à mener le débat sur les compétences dites usurpées - qui relèvent désormais des entités fédérées mais sont toujours financées par l'Etat fédéral.

Compétences usurpées: que l'on en discute, réclame M. Tobback

© Image Globe

"Il ne s'agit pas de principes religieux, mais de politique pratique", a affirmé M. Tobback lors de l'émission De Zevende Dag de la VRT-télévision.

Il a souligné qu'il n'était pas anormal que les différents gouvernements aient des opinions divergentes sur le sujet. Sur la base d'un inventaire des dépenses effectué par l'Inspection des Finances, le gouvernement a élaboré une liste de cescompétences usurpées qui sera soumise à la concertation des Régions et des Communautés, en principe mardi prochain, pour un montant de 250 millions d'euros.

Le ministre-président flamand, Kris Peeters (CD&V), a toutefois déjà fermement rejeté mercredi la liste élaborée par le ministre du Budget, Olivier Chastel (MR), la jugeant "tout à fait inacceptable".

M. Tobback, dont le parti siège à la fois au fédéral et au gouvernement flamand, a jugé dimanche logique que les différents niveaux de pouvoir mènent des discussions à ce sujet. "Ce n'est pas anormal qu'ils aient eu départ des opinions divergentes", a-t-il dit.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires