Communes à facilités: un fonctionnaire veillera au respect des lois linguistiques

27/10/14 à 21:08 - Mise à jour à 21:25

Source: Belga

Un fonctionnaire de la Région flamande assistera désormais aux réunions des conseils communaux dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise. Le Standaard relaie cette information sur son site web lundi soir, citant la note de politique de la ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA).

Communes à facilités: un fonctionnaire veillera au respect des lois linguistiques

Rhode Saint-Genèse © Image Globe

Le fonctionnaire sera chargé de veiller au respect de la législation linguistique dans le conseil communal, mais aussi au collège des bourgmestre et échevins. Il fera rapport à la ministre, ainsi qu'au gouverneur de la province et à l'administrateur-général de l'agence flamande de la gestion intérieure.

Mme Homans justifie la mesure par un souci d'économies. "A l'heure actuelle, on reçoit des plaintes après les faits. Il faut enquêter, ce qui coûte de l'argent. En assurant une présence sur place, on aura des gains d'efficacité. Il ne faut pas y voir plus que cela", a-t-elle expliqué au Standaard.

Interrogée par Belga, la bourgmestre FDF de Crainhem ne s'inquiète pas de la décision. "On a déjà ça tout le temps, des fonctionnaires qui viennent vérifier qu'on ne prononce pas un mot de français. On connaît très bien ces gens-là. Cela ne change rien aux habitudes", rigole-t-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires