Communales : un accord PS-MR à Anderlecht ? Le bourgmestre furieux

23/02/12 à 09:49 - Mise à jour à 09:49

Source: Le Vif

Pas content, le bourgmestre d'Anderlecht, Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) ! L'information dont le Vif/L'Express s'est fait l'écho, la semaine dernière, dans l'article Fadi la rebelle d'Anderlecht, serait sans fondement.

Communales : un accord PS-MR à Anderlecht ? Le bourgmestre furieux

© Image Globe

Lire l'article "Fadi la rebelle d'Anderlecht", paru dans Le Vif/L'Express du 17 février 2012.

"Vous affirmez qu'un "accord" attribuerait d'office le mandat de bourgmestre au Parti Socialiste, nous a-t-il écrit. Donc, que le MR - et ainsi la Liste du Bourgmestre qui fut lancée la semaine dernière - aurait renoncé, avant même le scrutin du 14 octobre, à prétendre à cette fonction. Cette affirmation est totalement fausse et de nature à troubler les citoyens de ma commune. Pour ma part, j'affirme que ce seront bien les électeurs et eux seuls qui détermineront qui sera le bourgmestre à la tête d'Anderlecht lors de la prochaine législature communale. En effet, vendredi dernier j'ai confirmé que j'étais naturellement candidat à ma propre succession. Bref, à Anderlecht, comme j'ose le croire dans beaucoup de communes de Wallonie et de Bruxelles, ce seront les électeurs qui trancheront."

Il n'est pas sûr que cette "rumeur", selon une autre expression du bourgmestre Van Goidsenhoven, soit sans fondement, du moins quant à l'existence d'un accord de coalition violette. En effet, il nous revient de source sûre que celui-ci, noué à l'été 2011, aurait été avalisé au niveau des états-majors régionaux, entre Rudi Vervoort, boss des socialistes bruxellois, d'une part, et, d'autre part, la présidente du MR bruxellois, Françoise Bertieaux, et Vincent De Wolf, bourgmestre d'Etterbeek et chef de groupe MR au Parlement bruxellois. Celui-ci refuse de confirmer ou d'infirmer la chose, n'ayant pas qualité à communiquer, dit-il. Quant à la présidente des libéraux bruxellois, Françoise Bertieaux, elle déclare: "Concernant Anderlecht, comme on n'a pas demandé mon intervention, je ne sais pas s'il y a quelque chose de fait en termes d'accord. Donc, je vous propose de faire confiance à notre bourgmestre, qui est mieux placé que quiconque pour savoir ce qu'il en est."

On sait Françoise Bertieaux très enthousiaste pour des accords MR-PS dans certaines communes: à Ixelles (où les futurs partenaires auraient déjà signé), Etterbeek, Anderlecht et Molenbeek. Mais à Molenbeek, PS et CDH se frottent vigoureusement les antennes tandis qu'un froid polaire s'est installé entre le PS de Philippe Moureaux et le MR de Françoise Schepmans. Les épousailles ne sont pas si certaines que cela...

Et à Anderlecht ? Quelques rebondissements ont compliqué la belle entente estivale du PS et du MR. La quatrième de la liste de coalition emmenée par Eric Tomas (PS) est Fatiha El Ikdimi (CDH). Normalement, elle aurait dû figurer sur la liste conduite par le libéral Gaëtan Van Goidsenhoven. Mais, sur intervention directe de Joëlle Milquet, dit-on, elle a déménagé sur la liste socialiste. Réponse du berger à la bergère ? Gaëtan Van Goidsenhoven a invité Walter Vandenbosch (CD&V) à figurer juste derrière lui sur sa Liste du Bourgmestre. Or Vandenbossche ne manque jamais, en tant que vice-président du Parlement bruxellois, de critiquer la gouvernance PS. Le parti socialiste n'est donc pas très content de se voir condamné à gouverner avec lui à Anderlecht. Conclusion: il reste encore quelques mois avant que les électeurs découvrent - mais après avoir donné leur voix- ce qui restera de ces tractations en coulisses.

Précisons toutefois qu'à ce stade de l'accord préélectoral entre le PS et le MR, le maiorat d'Anderlecht doit revenir à la liste qui aura eu le plus de sièges. Gaëtan Van Goidsenhoven conserve donc l'espoir d'être bougmestre.

M.-C.R.

Nos partenaires