Commission Dexia: vers une conclusion nocturne, bras de fer entre majorité et opposition

23/03/12 à 19:19 - Mise à jour à 19:19

Source: Le Vif

Les membres de la commission spéciale de la Chambre sur le démantèlement du groupe Dexia poursuivaient toujours ce vendredi en début de soirée leurs travaux afin de boucler leur rapport final et ses recommandations.

Commission Dexia: vers une conclusion nocturne, bras de fer entre majorité et opposition

Selon différentes sources, vers 18h00, les commissaires, réunis depuis 09h30 à huis clos, avaient déjà discuté et approuvé les deux premiers tiers de leur rapport.

De l'avis général, les débats aboutiront dans le courant de la soirée, voire dans la nuit. Les commissaires doivent s'accorder les différentes responsabilités dans le (double) naufrage du groupe franco-belge, ainsi que sur une série de recommandations pour éviter à l'avenir répétition de pareil scénario.

Au fil des heures de discussion, plusieurs éléments de ces conclusions commençaient à filtrer. Ainsi, la commission parlementaire s'apprête à préconiser un renforcement de l'action des superviseurs du secteur. Autre voeu: les banques ne pourront plus verser de dividendes que si elles respectent certains ratios de solvabilité et de liquidités.

Les députés de la commission Dexia veulent par ailleurs empêcher tout homme politique (ou membre de cabinet ministériel) en fonction de siéger dans les organes de gestion de banques systémiques. Ceux-ci seraient contraints d'attendre un an au moins entre la fin de leur mandat politique et leur entrée au CA d'une banque.

Même si les travaux progressent, les cinq partis de l'ancienne majorité (PS, cdH, CD&V, MR et Open Vld, ndlr) refusent toute avancée vraiment majeure, selon l'opposition. "La réunion d'aujourd'hui, c'est une réunion de la majorité de 2008. Qui gomme toute recommandation un peu ambitieuse", a notamment fustigé le député Ecolo Georges Gilkinet sur son compte Twitter.

Quant aux responsabilités, notamment celles des anciens actionnaires du Holding communal et d'Arco, la question resterait tabou pour la majorité. "On ne peut exprimer aucune critique envers l'autorité et les actionnaires", commentait un autre député d'opposition interrogé vendredi en début de soirée.

Une fois bouclé, le rapport final de la commission spéciale Dexia doit être approuvé par la séance plénière de la Chambre. Ce vote est déjà programmé pour mercredi prochain.

Trends.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires