Comment les cabinets d'audit recrutent sur les campus

04/01/15 à 10:58 - Mise à jour à 10:59

Source: Le Vif/l'express

Dans les business schools, le LuxLeaks n'a pas entaché l'aura des PricewaterhouseCoopers (PwC) et autres prestigieux cabinets d'audit. Sur les campus, leurs opérations de séduction massives contribuent à en faire les employeurs les plus convoités.

Comment les cabinets d'audit recrutent sur les campus

Les géants de la consultance se bousculaient à HEC-ULg lors des "Job days" annuels. © OIC JPHEC - http://jphec.hec-ulg.be

Ils sont venus, ils sont tous là. Un peu avant Noël, les Deloitte, Ernst&Young, KPMG, PwC - les fameux " Big Four " - et autres géants de la consultance se sont donné rendez-vous à HEC-ULg lors des " Job days " annuels. Comme des nuées d'abeilles noires, les étudiants en tenue professionnelle exigée se pressent autour des stands à la rencontre de leurs employeurs de demain. On pose des questions, on dépose son CV, on fait le plein de prospectus, gadgets et Post-it estampillés. Plus loin, dans une ambiance nettement plus studieuse, des entretiens de recrutement ont lieu en face to face. A la clé ? Un stage, une invitation à venir se présenter au siège de l'entreprise... et parfois même un emploi dès septembre prochain.

Pour les jeunes ingénieurs de gestion et les diplômés en sciences économiques, relativement épargnés par la crise de l'emploi, démarrer sa carrière chez un " Big Four " reste le Graal. " Les boîtes d'audit et de conseil leur permettent de se former, notamment à l'international, ce qui est très important pour la suite de leur carrière ", explique Bruno van Pottelsberghe, doyen de la Solvay Brussels School of Economics & Management. Michel De Wolf, doyen de la Louvain School of Management, attire l'attention sur le contact direct avec le monde de l'entreprise que procurent ces cabinets : " Un jeune consultant chargé de l'audit externe d'une société pourra plus tard être recruté par cette même société si elle cherche à engager un contrôleur de gestion interne et l'a jugé compétent. " Quant à Wilfried Niessen, doyen de HEC-ULg, il insiste sur la situation géographique particulièrement propice de Liège : " Beaucoup de nos étudiants sont attirés par les cabinets présents au Luxembourg voisin qui offrent des salaires extrêmement attractifs. "

Le LuxLeaks ? A Liège comme ailleurs, on considère que le dernier " scandale financier " est un bien grand mot pour qualifier des pratiques légales - c'est-à-dire appuyées par une législation luxembourgeoise taillée sur mesure pour l'exil fiscal. Tout au plus un malentendu issu des raccourcis faciles des journalistes. Et qu'importe si, du propre aveu du président de la Commission européenne et ancien Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, ces pratiques légales vont à l'encontre de la justice fiscale et des " normes éthiques et morales ". " L'éthique, ce n'est pas notre métier ", réplique sans embarras Géraldine Hassler, " career development manager human capital " chez PwC Luxembourg.

Julie Luong

Lire l'intégralité de l'enquête sur les méthodes de recrutement des cabinets d'audit dans Le Vif/L'Express de cette semaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires