Comment la police sera réformée?

25/06/13 à 07:04 - Mise à jour à 07:04

Source: Le Vif

La deuxième phase de la réforme de la police est presque prête et devrait être sur la table du comité ministériel restreint le 3 juillet pour d'ultimes arbitrages, annonce mardi Le Soir.

Comment la police sera réformée?

© Image Globe

Cette réforme managériale promet d'augmenter la capacité réelle de la police intégrée, avec un réinvestissement massif dans l'opérationnel pour soulager les deux piliers qui ont le plus souffert ces dernières années de l'absence de moyens, à savoir la police administrative (DGA: police des routes, des chemins de fer, aéroports) et la police judiciaire, selon le quotidien.

La réforme prévoit notamment que le Commissariat général soit dégagé des contraintes opérationnelles, avec un départ de la direction des unités spéciales (DGSU) qui intégrera la direction de la police judiciaire. La direction générale de l'appui et de la gestion (DGS) devrait aussi être supprimée et être remplacée par une direction transversale rattachée au Commissariat général.

Par ailleurs, la DGA devrait être repensée et se voir restituer des capacités. Un département "voies de communications", articulé autour de quatre services (aéroports, chemins de fer, voies navigables, routes) devrait être développé ainsi qu'un département "appuis spécialisés". Un service de protection des VIP et personnes menacées, constitué d'environ 65 personnes, devrait pour sa part reprendre une mission jusqu'ici dévolue à la Sûreté de l'Etat.

Autre point de la réforme envisagée: un relifting de la direction judiciaire (DGJ), avec quatre départements spécialisés, dont l'un en charge de la criminalité grave ou organisée et l'autre chargé du terrorisme et du radicalisme. Enfin, l'antiterrorisme serait centralisé, avec une unité de commandement central assurée au départ de Bruxelles.

Nos partenaires