Comment la police belge a piégé les pirates somaliens

14/10/13 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Le Vif

Mohamed A.H. (alias Afweyne) et Mohamed M.A. (alias Tiiceey), les deux pirates somaliens arrêtés samedi dernier à Brussels Airport, ont été attirés sur le sol belge par un projet fictif de film documentaire sur la piraterie maritime.

Comment la police belge a piégé les pirates somaliens

© AFP

Les deux hommes s'étaient rendus en Belgique pour signer le contrat d'un projet fictif de film documentaire sur la piraterie maritime, a indiqué lundi le parquet fédéral de Bruxelles. Cette opération d'infiltration a été élaborée par les unités spéciales de la police fédérale (CGSU) et la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles.

Les CGSU et la PJF de Bruxelles ont, via Mohamed M.A. (alias Tiiceey), sollicité Mohamed A.H. (alias Afweyne) pour collaborer en tant que conseiller et expert en la matière, à un projet de film sur la piraterie maritime. Ce film devait soi-disant refléter sa vie de pirate.

Afweyne et Tiicey ont tous deux été inculpés des chefs de détournement et de prise d'otage en 2009 du navire belge Pompei et d'organisation criminelle. Le premier est considéré par la communauté internationale comme l'un des chefs pirates les plus importants et connus. Il est soupçonné de faire partie des "King Pin", responsables du détournement de dizaines de navires marchands durant la période 2008-2013. Le second est, quant à lui, soupçonné d'avoir activement soutenu et aidé l'organisation d'Afweyne.

Les deux pirates comparaîtront mardi devant la chambre du conseil de Bruges.

Nos partenaires