Colombie: le négociateur de la paix avec les Farc candidat à la présidence

10/08/17 à 00:01 - Mise à jour à 00:06

Source: Belga

(Belga) Le chef des négociations de l'accord de paix historique avec la guérilla des Farc, Humberto de la Calle, a annoncé mercredi sa candidature à l'élection présidentielle prévue l'an prochain en Colombie.

"Je me sens apte à conduire le pays sur le chemin de la paix, du dialogue, de l'union entre tous", a déclaré ce libéral-centriste, âgé de 71 ans. L'annonce à Bogota de la candidature de M. De la Calle aux élections de mai 2018 a été plutôt discrète, avec sa famille et ses collaborateurs, et retransmise sur les réseaux sociaux. Cet ancien vice-président a dirigé l'équipe du gouvernement, pendant quatre ans, qui a négocié avec la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), la plus importante rébellion du pays et la plus ancienne du continent américain. L'accord, à la suite duquel quelque 7.000 guérilleros ont déposé les armes, et qui prévoit la reconversion des Farc en parti politique, est durement critiqué par la droite, avec à sa tête l'ex-président Alvaro Uribe (2002-2010). Face à la polarisation qu'a généré l'accord, rejeté par référendum en octobre, puis révisé et signé en novembre, Humberto de la Calle s'est engagé à travailler pour "une société nous intégrant tous". Il a réaffirmé que si un nouveau gouvernement mettait en cause l'accord, cela "rouvrirait la voie à d'anciennes et nouvelles violences" et "déshonorerait la parole donnée". L'ex-chef négociateur, qui a été vice-président dans les années 90, prévoit de diriger une coalition de forces favorables à l'accord de paix. Mais il n'a pas précisé s'il rechercherait le soutien de l'un des partis traditionnels. Les Colombiens désigneront le successeur de l'actuel président Juan Manuel Santos, élu pour la première fois en 2010, lors de ces élections dont le premier tour est prévu le 27 mai. Ne pouvant légalement se représenter, le chef de l'Etat et prix Nobel de la Paix 2016 terminera le 7 août 2018 son second mandat consécutif de quatre ans. (Belga)

Nos partenaires