Colombie: deux policiers tués lors d'une attaque attribuée à l'ELN

12/01/18 à 06:43 - Mise à jour à 06:44

Source: Belga

(Belga) Deux policiers ont été tués jeudi soir en Colombie lors d'une attaque attribuée par les autorités à la guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN, guévariste), au lendemain de la suspension par le président colombien Juan Manuel Santos des négociations de paix avec les rebelles.

Deux inconnus circulant à moto leur ont tiré dessus alors que les deux policiers patrouillaient à Arauca, une ville située dans le département du même nom à la frontière avec le Venezuela, a indiqué une source policière à l'AFP. A leur arrivée à l'hôpital, les deux hommes étaient décédés, a précisé la même source. "Selon les premiers éléments de l'enquête, les auteurs de cette attaque sont membres du front Domingo Laín de l'ELN", actif dans la région, a-t-elle ajouté. L'ELN, dernière guérilla active de Colombie, n'a pas pour le moment revendiqué être à l'origine de ce double meurtre. Mais l'incident intervient au lendemain de la suspension des accords de paix par M. Santos, qui a dénoncé la reprise des "attaques terroristes". Selon lui, elles ont causé la mort d'un soldat et blessé deux autres dans le nord-est de la Colombie. L'ancien vice-président Gustavo Bell, responsable des négociations pour le gouvernement colombien, a affirmé jeudi que le gouvernement décidera de l'avenir des négociations à l'issue de la rencontre samedi de M. Santos avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en visite en Colombie. L'ONU et l'Eglise catholique participaient à la vérification du respect de la trêve, en vigueur depuis le 1er octobre et jusqu'au 9 janvier. (Belga)

Nos partenaires