Collision en mer du Nord : les recherches interrompues, aucune chance de survie

06/12/12 à 07:45 - Mise à jour à 07:45

Source: Le Vif

La recherche des six membres d'équipage disparus à la suite de la collision en mer du Nord entre le cargo Baltic Ace, qui a sombré en quinze minutes, et le porte-conteneurs Corvus J. a pris fin avec le coucher du soleil. Il est très peu probable que la recherche se poursuive vendredi au lever du jour, ont indiqué les garde-côtes. Le bilan est de 5 morts.

Collision en mer du Nord : les recherches interrompues, aucune chance de survie

© Belga

Le bilan de la collision qui a eu lieu mercredi soir en mer du Nord entre le cargo Baltic Ace et le porte-containers Corvu J., s'est alourdit à cinq victimes, avec la découverte, en fin de matinée jeudi, du corps sans vie d'un des sept membres d'équipage portés disparus, ont indiqué les garde-côtes de Den Helder.

Les recherches pour retrouver les six membres d'équipage du cargo portés disparus ont été interrompues jeudi vers 16h30, ont communiqué différentes équipes de sauvetage belges. "Les autorités néerlandaises ont repris les recherches vers 07h00 ce jeudi matin, mais elles ont été à nouveau interrompues à 16h30" a expliqué le 'Maritime Rescue and Coordination Centre (MRCC)' d'Ostende. Différents partenaires ont apporté une large contribution belge aux opérations, notamment dans la détermination d'une éventuelle pollution de la mer à la suite du naufrage de l'un des deux bateaux.

"Il n'y en a pas de trace, nous pouvons le confirmer", a commenté le MRCC. Jeudi, un hélicoptère belge Sea King a une nouvelle fois pris part aux recherches. "Nous avons sorti un cinquième corps de l'eau jeudi midi", a expliqué le Lieutenant-Colonel Peter Van Den Broucke, commandant de la base aérienne de Coxyde.

"Je pense que nos hommes sont fatigués mais qu'ils peuvent être satisfaits du travail accompli. Le Sea King a une fois de plus démontré son utilité. Il peut s'agir d'une forme de réponse à ceux qui s'interrogent sur l'utilité de garder un si gros appareil. Les sept personnes que nous avons sauvées hier peuvent en témoigner."

Il n'est pas encore établi si le Sea King effectuera une nouvelle sortie vendredi. "Cela dépend des autorités néerlandaises, mais je pense que ce ne sera pas le cas. Il reste peu d'espoir pour les six disparus", a encore expliqué M. Van Den Broucke.

Mercredi soir, le cargo Baltic Ace, enregistré aux Bahamas et qui transporte des voitures, et le Corvus J, un porte-conteneurs battant pavillon chypriote, sont entrés en collision vers 19h15 à une centaine de kilomètres des côtes de la Zélande. La collision est survenue sur une des voies maritimes les plus fréquentées de la mer du Nord.

Deux hélicoptères belges Sea King sont intervenus mercredi soir sur les lieux de la collision à une centaine de kilomètres de la Zélande. Sept personnes ont ainsi pu être secourues, cinq ayant étant transportées vers Ostende et deux vers Furnes. Il semblerait que tous soient de nationalité étrangère, l'équipage venant de Bulgarie, de Pologne, d'Ukraine et des Philippines.

Le Baltic Ace, qui jauge 23.000 tonnes, était parti de Zeebruges, et se dirigeait vers Kotka, en Finlande, tandis que le porte-conteneurs chypriote venait de Grangemouth, en Ecosse, et naviguait vers le port d'Anvers, selon le site internet spécialisé MarineTraffic.com. Le cargo Baltic Ace transportait 1.417 voitures neuves, a appris jeudi l'Agence BELGA auprès la compagnie maritime UECC (United European Car Carriers), qui a affrété le navire le 26 novembre dernier. Le porte-parole d'UECC à Oslo ne peut pas encore communiquer davantage d'informations au sujet du chargement du Baltic Ace. "Nous voulons tout d'abord témoigner de notre plus profonde compassion aux victimes de cette catastrophe", ajoute-t-il.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires