Clash à la SNCB: Jo Cornu accuse son président de corruption

06/03/15 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

Dans un courrier que le CEO de la SNCB adresse à Jean-Claude Fontinoy, ce dernier est accusé de magouilles dans l'attribution d'études et de corruption éventuelle dans une transaction immobilière en Inde.

Clash à la SNCB: Jo Cornu accuse son président de corruption

Jo Cornu, administrateur délégué de la SNCB. © BELGA

La situation est quelque peu tendue au sommet de la SNCB entre son CEO Jo Cornu et son président Jean-Claude Fontinoy, selon la presse de ces derniers jours. Dans un courrier qu'il lui adresse, et auquel De Morgen fait écho vendredi, le premier nommé s'attaque au second en l'accusant notamment de magouilles dans l'attribution d'études et de corruption éventuelle dans une transaction immobilière en Inde.

Le quotidien L'Echo avait déjà révélé jeudi que Jo Cornu avait envoyé une lettre de plusieurs pages à cette dernière afin de se plaindre de l'immixtion de Jean-Claude Fontinoy dans la gestion journalière de l'entreprise.

"Une fois de plus, il semble que vous essayez d'intervenir davantage dans le fonctionnement opérationnel de la SNCB. Vous imposez des décisions au conseil d'administration sans que leurs risques financiers ne soient connus", écrit le CEO de l'entreprise ferroviaire à l'attention de Jean-Claude Fontinoy dans le courriel, qu'a pu consulter De Morgen.

La ministre des Entreprises publiques Jacqueline Galant (MR) figurait également en copie de ce courrier.

Le président de la SNCB aurait lui aussi adressé une lettre à la ministre de tutelle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires