Clarificateur: De Wever a rencontré Groen! et le sp.a

12/10/10 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Le Vif

Le président de la N-VA, Bart De Wever, chargé d'une mission de clarification par le Roi, a commencé mardi une série de rencontres avec les présidents des sept formations qui participaient jusqu'à présent aux négociations institutionnelles.

Clarificateur: De Wever a rencontré Groen! et le sp.a

© BELGA

Il a d'abord reçu le président de Groen! Wouter Van Besien. Il a ensuite participé à la rentrée du Sénat avant de rencontrer la présidente du sp.a Caroline Gennez.

Après l'échec de la longue préformation menée par le président du PS Elio Di Rupo et la mission de médiation menée par les présidents de la Chambre et du Sénat André Flahaut et Danny Pieters, le Roi a chargé M. De Wever d'une mission de clarification.

Le président de la N-VA a précisé lundi qu'il "commencera" par recevoir les présidents des sept partis qui négociaient jusqu'à présent une réforme de l'Etat.

"Par ces entretiens ainsi que par des contacts téléphoniques, il tentera d'obtenir la clarté sur les points de vue de chacun, comme le Roi le lui a demandé", indiquait un communiqué de son parti.

Conformément à l'agenda prévu, il a reçu mardi le président de Groen! Wouter Van Besien et la présidente du sp.a Caroline Gennez. Mercredi ce sera le tour de Wouter Beke (CD&V), Geert Bourgeois (pour la N-VA) et Jean-Michel Javaux (Ecolo). Jeudi il rencontrera Joëlle Milquet (cdH) et pour terminer Elio Di Rupo (PS).

On ne sait pas ce que Bart De Wever envisage après ces rencontres dont il semble qu'elles ne devraient rien apporter de très neuf. On s'interroge toujours sur sa volonté de rencontrer les présidents des partis libéraux et ce malgré le fait que le communiqué du Palais le nommant "clarificateur" limitait clairement la mission aux sept partis déjà concernés par les négociations.

La mission de Bart De Wever se déroule dans une atmosphère de plus en plus tendue où les partis censés négocier ensemble ont des mots très durs les uns pour les autres par presse interposée. Seuls les trois partis francophones PS, cdH et Ecolo semblent toujours unis, surtout pour s'opposer à l'arrivée éventuelle des libéraux.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires