Cinquante opérateurs audiovisuels soutenus par la Fédération Wallonie-Bruxelles

12/01/18 à 11:41 - Mise à jour à 11:43

Source: Belga

(Belga) Cinquante cinémas, festivals ou distributeurs de films seront soutenus pendant les prochaines années par la Fédération Wallonie-Bruxelles, annonce cette dernière vendredi. Au total, 3,37 millions d'euros par an leur seront accordés, un montant stable par rapport aux années précédentes.

Sur les 60 demandes reçues, la Commission d'aide aux opérateurs audiovisuels (COA) de la FWB a sélectionné 50 projets qui seront soutenus pendant deux ou quatre ans. Neuf d'entre eux reçoivent une aide pour la première fois. Dix-huit organisateurs de festivals ont été repris (719.000 euros au total), dont le Ramdam Festival (Tournai), À Travers Champs (provinces de Namur et Luxembourg), le Festival International de Comédie de Liège ou le Pink Screen Festival (Bruxelles). Dix exploitants de salles de cinéma seront également aidés à hauteur de 1,01 million d'euros. Une aide supplémentaire de 110.000 euros a été dégagée pour l'ouverture du cinéma Palace à Bruxelles, prévue fin février après plusieurs reports. Quatre distributeurs de films bénéficient de 161.000 euros de subvention annuelle. La Commission a octroyé ensuite 1,29 million de subventions à 14 ateliers d'école, d'accueil et de production. Des structures de diffusion sont aidées pour la première fois (22.500 euros): Screen Box et Vidéothèque Nomade. La plateforme de diffusion numérique Universcine obtient par ailleurs 60.000 euros dans le cadre d'une convention de deux ans. La COA clôture une session importante, puisqu'une échéance commune a été instaurée pour tous les opérateurs audiovisuels. L'ensemble des dossiers sera dorénavant évalué tous les quatre ans, visant une meilleure répartition des fonds entre les acteurs. Mais cet équilibrage ne fait pas que des heureux, à l'image des cinémas Nova ou Galeries, à Bruxelles, qui perdent tous deux quelque 20.000 euros par an. Les aides aux exploitant Quai 10 à Charleroi et Caméo à Namur sont en revanche augmentées à respectivement 135.000 et 100.000 euros. Dans un communiqué, le cinéma Nova demande à la ministre de la Culture Alda Greoli de reconsidérer sa décision, qu'il juge "en décalage avec la reconnaissance du public". (Belga)

Nos partenaires